“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Près de 500 enfants invités à fêter Noël au Palais princier de Monaco

Mis à jour le 20/12/2017 à 17:50 Publié le 20/12/2017 à 17:44
Le Noël des enfants monégasques dans la cour d'honneur du Palais Princier.

Le Noël des enfants monégasques dans la cour d'honneur du Palais Princier. Photo Cyril Dodergny

Près de 500 enfants invités à fêter Noël au Palais princier de Monaco

 C’est un autre couple princier - en attendant le vrai - qui accueillait ce mercredi après-midi au Palais: Minnie et Mickey.

Le couple de souris le plus célébré au monde épaulait le père Noel pour recevoir les 500 enfants monégasques invités à célébrer Noël au Palais princier.

Un clin d’œil à Disney qui se décline dans la décoration de la maison souveraine. Car d’immenses statues de Minnie et Mickey, encore eux, composent la décoration centrale de la cour d’honneur, au pied du célèbre escalier à double révolution.

C’est là que le prince Albert II et la princesse Charlène ont rejoint leurs jeunes invités pour la traditionnelle photo de famille, entourés par les enfants de la princesse Stéphanie: Camille et Louis.

Ni le prince héréditaire Jacques, ni la princesse Gabriella ne se sont joint à la séance photo.

Les enfants du couple princier, qui viennent de célébrer leur troisième anniversaire, étaient grippés, et restés au chaud. Mais la fête a bien eu lieu pour les enfants monégasques réunis sur le Rocher.

Un rituel rythmé cette année par la chorégraphie de jeunes artistes de la Palladienne qui ont dansé sur des airs de Noel. Un prélude au spectacle qui attendait les enfants dans les salons du Palais.

Avant que chacun ne reparte avec un cadeau distribué par le couple princier.


La suite du direct