“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Premiers tours de piste

Mis à jour le 20/01/2018 à 05:19 Publié le 20/01/2018 à 05:19
Les jeunes acrobates de Mongolie, qui font d'un revers de pied, virevolter les bols entre elles sur leurs têtes.
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Premiers tours de piste

Démarré jeudi, le 42e Festival international du cirque de Monte-Carlo, avec 170 artistes réunis à Fontvieille, se poursuit tout le week-end jusqu'à la proclamation du palmarès dimanche soir

Parmi les 170 artistes de 19 pays, une troupe - voire deux - sera sacrée « Clown d'or » de cette 42e édition du Festival du cirque de Monte-Carlo dimanche soir. Pour l'heure, il s'agit encore de donner le meilleur de soi sur la piste aux étoiles, pour convaincre le jury… et le public.

Must des numéros présentés depuis jeudi soir, la virtuosité de Jozsef et Merrylu Richter avec leur arche de Noé d'animaux exotiques, impressionne. Comme la force du duo Ballance, deux athlètes roumains qui font travailler le moindre centimètre de muscles pour un duo de main à main captivant.

Dans la tradition du cirque, dont on célèbre cette année les 250 ans, on note la qualité du trapéziste Nicolai Kuntz - déjà primé à New Generation - et l'humour loufoque des magiciens clownesques Scott et Muriel qui méritent un podium. Tout comme la troupe acrobatique de la Mongolie intérieure, qui prouve une fois de plus, que la Chine est une terre circassienne remarquable.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.