“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Première Étoile pour Monaco

Mis à jour le 30/01/2016 à 05:09 Publié le 30/01/2016 à 05:09
Les jeunes trampolinistes de l'Étoile de Monaco ont tous obtenu la première place de leur catégorie lors de cette première compétition de la saison.

Première Étoile pour Monaco

Compétition qui ouvrait la saison, le championnat départemental de trampoline se tenait dernièrement à Saint-Laurent-du-Var.

Compétition qui ouvrait la saison, le championnat départemental de trampoline se tenait dernièrement à Saint-Laurent-du-Var.

Non sélective, cette épreuve servait de test pour ajuster au mieux les nouveaux exercices qui seront présentés lors des futures compétitions afin de décrocher une qualification pour le championnat de France qui aura lieu début juin à Rouen.

L'Étoile de Monaco comptait parmi les engagés quatre trampolinistes, Daisy Anderson, née en 2006, dans la filière interrégionale, Lorenzo Cauteruccio (2006), en National 9/10 ans, Sima Papone (2004) en National 11/12 ans et Ludovica Razzoli (2003) en National 13/14 ans.

Premier test réussi pour ces jeunes Étoilistes, qui prenaient tous la première place dans leur catégorie. Il reste cependant encore beaucoup de travail pour espérer faire briller les couleurs du club à Rouen, à l'occasion des championnats de France.

En attendant, rendez-vous est pris ce samedi, toujours à Saint-Laurent-du-Var, pour le championnat régional, premier vrai challenge pour les acrobates de l'Étoile car c'est la première des trois épreuves sélectives pour espérer obtenir son billet pour la Normandie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct