“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Poussières de chantier au CHPG : le service de pneumologie objet de tous les soins

Mis à jour le 14/01/2016 à 05:10 Publié le 14/01/2016 à 05:10
Les travaux entrepris en vue de la construction du nouvel hôpital génèrent un empoussièrement de l'environnement. La direction a donc décidé d'améliorer le système de traitement de l'air pour le service de pneumologie.

Les travaux entrepris en vue de la construction du nouvel hôpital génèrent un empoussièrement de l'environnement. La direction a donc décidé d'améliorer le système de traitement de l'air pour le service de pneumologie. Cyril Dodergny

Poussières de chantier au CHPG : le service de pneumologie objet de tous les soins

Le CHPG a procédé à des améliorations préventives au sein du service de pneumologie.

Le CHPG a procédé à des améliorations préventives au sein du service de pneumologie. « L'excellence des soins et de la sécurité des patients est au cœur des préoccupations du gouvernement princier pendant toute la durée de la construction du nouvel hôpital », stipule le gouvernement dans un communiqué.

Dans le cadre de la construction du nouvel hôpital, les travaux entrepris aux abords du CHPG, et notamment les opérations de démolition et d'excavation, génèrent un empoussièrement de l'environnement. Celui-ci est régulièrement évalué et analysé afin de mettre en place le cas échéant des mesures préventives et curatives.

Mesure du maintien de l'air

Dans un souci de protection de ses patients, le CHPG souhaite vérifier, entretenir et si besoin mettre à niveau les centrales de traitement d'air et les unités de climatisation du service de pneumologie. En effet, cette unité prend en charge des patients présentant une sensibilité particulière et surplombe la zone actuelle de travaux. Il est donc primordial d'éviter pour certains patients fragiles, les désagréments occasionnés par ces poussières, et de se prémunir contre tout risque de problèmes pulmonaires.

La direction du CHPG a donc décidé d'entreprendre des mesures de maintien à niveau du système de traitement de l'air dans le service de pneumologie. Ces opérations, simples mais mobilisant du personnel et du matériel techniques, ne peuvent s'effectuer en présence de patients, ce qui implique la neutralisation temporaire du service pour environ trois semaines.

« Pour maintenir dans les meilleures conditions la qualité des soins pour les patients, ceux-ci ont été transférés dans le service d'orthopédie II le vendredi 8 janvier, lequel, pendant cette période, va renforcer ses synergies avec les équipes de l'IM2S », précise la direction.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct