“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pourquoi le porte-avions Charles de Gaulle est-il parti de Toulon?

Mis à jour le 22/02/2021 à 10:50 Publié le 22/02/2021 à 10:18
Le porte-avions Charles de Gaulle est parti ce dimanche pour plusieurs mois.

Le porte-avions Charles de Gaulle est parti ce dimanche pour plusieurs mois. Photo État-major des armées

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Pourquoi le porte-avions Charles de Gaulle est-il parti de Toulon?

La mission "Clemenceau 21" a démarré avec le départ du porte-avions Charles de Gaulle de Toulon, dimanche 21 février.

Le porte-avions Charles de Gaulle est parti ce dimanche pour plusieurs mois en mer Méditerranée puis en océan Indien et dans le golfe arabo-persique.

Il est déployé dans le cadre de la mission "Clemenceau 21", dont le but est de lutter contre le terrorisme.

Il renforce les quelque 600 militaires actuellement au Levant, au sein de la coalition internationale Inherent Resolve.

"Daech est toujours présent"

"La France considère que Daech est toujours présent. Et on peut même parler, je crois, d'une forme de résurgence de Daech en Syrie et en Irak", avait indiqué Florence Parly, ministre des Armées, le 12 janvier.

"Depuis la chute de Baghouz, en mars 2019, on constate que l'État islamique reprend des forces. Il fait des victimes sur ce théâtre, mais il représente aussi, nous ne l'oublions jamais, une menace pour l'Europe et pour la France."

Depuis 2014, date de début de l’opération Chammal, plusieurs Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace décollent depuis leur base aérienne projetée au Levant ou depuis la base aérienne française aux Émirats arabes unis. Leur mission est d’aller frapper Daech ou collecter du renseignement sur ses mouvements.

Les pilotes de la Marine nationale rejoindront leurs frères d’armes de l’armée de l’Air et de l’Espace dans ce combat contre le terrorisme.

Tous vaccinés contre la Covid-19

"Sur le plan sanitaire, le retour d’expérience de la dernière mission a été pleinement intégré", assure le ministère des Armées dans un communiqué publié dimanche. 

Plusieurs mesures "matérielles, organisationnelles et sanitaires" ont été prises pour préserver la santé des marins, qui ont tous été vaccinés contre la Covid-19.

Le groupe aéronaval est composé du porte-avions Charles de Gaulle, du groupe aérien embarqué (20 chasseurs Rafale et de deux avions de guet-aérien E-2C Hawkeye) de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, de la Frégate multi-missions (FREMM) Provence renforcée temporairement par l’Auvergne, de la frégate belge Léopold 1er, de la frégate grecque Kanaris, du destroyer américain USS Porter, d’un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) et du bâtiment de commandement et de ravitaillement Var.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.