Pourquoi Cap-d'Ail va allumer plus tard (et éteindre plus tôt) ses illuminations de Noël

À l’heure des économies d’énergie, les illuminations de Noël seront mises le 9 décembre. La Ville allumera ses quelque 200 motifs plus tard et les éteindra plus tôt.

Article réservé aux abonnés
Marie Cardona Publié le 22/11/2022 à 15:11, mis à jour le 22/11/2022 à 14:09
Environ 200 motifs lumineux sont installés sur la commune et seront mis en lumière le 9 décembre. Photo Jean-François Ottonello

Face à la crise énergétique, la sobriété est devenue le mot d’ordre. Aussi, la Ville de Cap-d’Ail a annoncé qu’elle adaptera ses illuminations de Noël cette année dans l’optique de faire des économies d’énergie sans pour autant gâcher l’esprit des Fêtes.

Une semaine plus tard

Pour répondre à cet objectif, les motifs lumineux seront allumés plus tard cette année. Le 9 décembre précisément, soit une semaine après la mise en route des illuminations habituellement.

Les décors scintilleront jusqu’au lendemain des vœux du maire prévus début janvier. "Les motifs resteront allumés un petit mois", résume Héliette Ellena, adjointe au maire chargée des manifestations et de l’animation touristique.

Et d’expliquer: "L’année prochaine, nous pourrons bénéficier des motifs dans lesquels sont intégrés des petits boîtiers permettant de régler les horaires d’illumination." Ce qui permettra d’éteindre les décors la nuit, aux heures où les rues sont désertes.

 

Branchées à l’éclairage public

Si la Ville n’a pas pu bénéficier de cette technologie cette année, c’est qu’elle est encore liée à un marché public qui se termine que l’an prochain.

Pour l’heure, "les illuminations sont branchées à l’éclairage public. Le seul moyen de faire des économies était donc de réduire la période de mise en lumière", conclut Héliette Ellena, qui précise toutefois que les motifs sont à LED "depuis plusieurs années déjà".

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.