“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pour tout savoir sur le Grand Ida, ce quartier de 159 logements domaniaux à Monaco

Mis à jour le 04/02/2020 à 07:01 Publié le 04/02/2020 à 07:00
Trois immeubles de douze étages vont se dresser derrière les Jardins d’Apolline et L’Hélios pour créer notamment 159 appartements. 	(Photomontages gouvernement princier - Architecte F. Génin)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pour tout savoir sur le Grand Ida, ce quartier de 159 logements domaniaux à Monaco

Dans trois ans, trois blocs d’immeubles de douze étages, soit 159 logements domaniaux, avec des commerces, des bureaux et une crèche, seront sortis de terre à La Colle. Avec le Grand Ida et le Palais Honoria, la Principauté de Monaco trace les contours d’ensembles immobiliers imposants mais pensés pour intégrer des espaces larges et verdoyants pour les piétons.

Le Grand Ida s’implantera derrière Les Jardins d’Apolline et L’Hélios, sur les terrains du 1 boulevard Rainier-III, et sur les 2, 4 et 16 rue Plati. Trois blocs d’immeubles de 12 étages doivent être livrés début 2023.

Dans le quartier de La Colle, dans la logique du Plan national pour le logement des Monégasques, il s’agit de créer un ensemble foncier de 3 850 m2 comprenant quelque 159 logements mais aussi un foyer de vie de l’Amapei pour les handicapés, ainsi que des surfaces de commerces, de bureaux et une crèche de 56 berceaux.

"Un véritable morceau de ville"

Cela doit « aboutir à recréer un véritable morceau de ville, à la fois agréable et vivant, avec ses habitants, ses actifs et ses visiteurs », souligne la mairie de Monaco, réunie le mois dernier en séance extraordinaire et qui a émis un avis favorable au dossier, à l’unanimité. « Le conseil communal se réjouit que l’opération Ida comprenne une crèche », note Chloé Boscagli Leclercq, septième adjoint au maire en charge de la jeunesse.

Le Grand Ida est pensé par l’architecte monégasque Frédéric Genin et construit, pour l’administration des Domaines, par la SAM J.B. Pastor & Fils. D’une hauteur de douze étages, soit 33 mètres, l’ensemble représentera un volume de construction de 67 550 m2. S’ajouteront quatre niveaux de sous-sol, pour près de trois cents emplacements pour voitures et près de soixante places de scooters.

"Un aspect végétal largement dominant"

Finies les barres de béton sans logique d’intégration d’un lieu de vie pour tous. Une portion du boulevard Rainier-III sera dédiée à un usage piéton et paysager. Le nouveau quartier sera connecté à la promenade Honoré-II et à la future ligne de transport en commun en site propre. Un patio doit avoir « un aspect végétal largement dominant », note le conseil communal, avec des arbres et arbustes, des cheminements piétonniers comportant une partie de gradins. De plus, des aménagements mobiliers et paysagers permettant de créer des zones de fraîcheur et de repos (pergolas, bancs, miroirs et jeux d’eau, etc.) sont envisagés.

Le projet a de quoi séduire… du moins les Monégasques. Car les Enfants du Pays, pour lesquels la villa Ida avait initialement été achetée en 2009 par l’État, devront encore patienter pour espérer trouver de nouveaux logements, notamment grâce à la suite que le gouvernement pourra donner à la proposition de loi n° 239 déposée par la majorité Primo.

Dix ans de tergiversations

2009. Le gouvernement préempte la villa Ida pour 15 millions d'euros. Il compte alors démolir la bâtisse pour construire 2 500 m2 de logements neufs, soit environ 30 appartements pour les Enfants du pays.

2013. Alors que le projet est au point mort depuis l’acquisition de la petite bâtisse par l’État, certains copropriétaires du quartier, appuyés par la majorité Horizon Monaco de Laurent Nouvion, lancent une pétition et créent le « Collectif Grand Ida ». Simone Commandeur, qui gère le syndic des immeubles aux numéros 4, 6, 8, 10 et 12 de la rue Plati (mitoyens de la villa Ida), explique : « Nous sommes intéressés par l'extension du projet de la villa Ida avec un remembrement plus vaste où l'on pourrait doubler voire tripler le nombre d'appartements à réaliser. » Fin du projet pour les Enfants du pays.

« Le gouvernement est prêt à laisser sa chance à ceux qui comptent promouvoir une opération de plus grande envergure. J'ai donc demandé aux conseillers de gouvernement Jean Castellini et Marie-Pierre Gramaglia de se rendre disponibles pour recevoir les propriétaires qui voudraient défendre un projet de beaucoup plus grande ampleur. »

2014. Michel Roger, ministre d’État : « Alors que le gouvernement aurait voulu signer un accord avec le promoteur initial, il a voulu laisser une chance aux initiateurs du second projet. Finalement, les études ont montré qu'il n'était pas réaliste, ni acceptable d'un point de vue urbanistique, parce qu'il prévoyait la construction d'une tour de grande hauteur, incompatible avec le règlement d'urbanisme de La Condamine. En plus, elle aurait privé de vue les immeubles domaniaux situés juste derrière. Les propriétaires ont pris conscience de l'impossibilité de concrétiser leur proposition. Les promoteurs travaillent donc sur une nouvelle hypothèse avec une emprise au sol plus limitée et rencontreront courant juillet les conseillers Marie-Pierre Gramaglia et Jean Castellini. »

2014. Jean-Michel Cucchi, élu UP, président de la commission du Logement au côté de la majorité Horizon Monaco, lance l’idée d’un « Très Grand Ida » avec l'intégration des Cèdres et des Mélèzes, pour un total de 462 logements créés à l'horizon 2025, voire 2030.

2018. Le point de départ de l'opération est le relogement du FAR, installé au 2, rue Plati.

La villa Ida : un petit immeuble acheté en 2009, initialement pour y construire 30 appartements pour les Enfants du pays.
La villa Ida : un petit immeuble acheté en 2009, initialement pour y construire 30 appartements pour les Enfants du pays. N.-M.
Le nouveau quartier sera livré début 2023.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.