"Pour ressusciter la magie de l'enfance": il veut faire de Monaco la capitale européenne du livre audio

Avec les livres audio, les histoires s’écoutent désormais autant qu’elles se lisent. À Monaco, Massimiliano Biasiol mise sur cette nouvelle façon de consommer la littérature.

Julie Baudin Publié le 21/09/2022 à 11:02, mis à jour le 21/09/2022 à 11:53
Massimiliano Biasiol fait partie de l’académie des livres audio, une société à but non lucratif, basée à Miami. Il vient de créer la branche européenne à Monaco. Photo Sébastien Botella

La Principauté de Monaco deviendra-t-elle la capitale européenne du livre audio en 2023 ? C’est en tout cas ce que souhaite un résident monégasque, Massimiliano Biasiol - qui fait partie des créateurs de la Audiobook World Awards Academy (AWAA) basée à Miami - qui a ouvert sa première branche européenne à Monaco.

Cette société à but non lucratif, fondée en 2021 aux États-Unis, travaille à la promotion du livre audio et à ses progrès technologiques, notamment dans les domaines de l’éducation.

La succursale monégasque a officiellement été lancée le 22 mars dernier lors de l’Exposition universelle de Dubaï, sur le Pavillon Monaco. En Principauté, elle a établi un partenariat avec le Lions Club.

Elle projette d’organiser d’ici un an à Monaco des Awards, un événement pour récompenser les meilleurs créateurs de livres audio.

 

Qu’est-ce qu’un livre audio?
Un livre audio, c’est l’enregistrement de la lecture par un comédien ou une comédienne d’un livre qui a été précédemment publié sous format imprimé. Il y a aussi des livres audio à plusieurs voix et d’autres avec des effets spéciaux sonores. C’est à la base un moyen d’accès à la lecture pour le public non voyant. Et ça s’inscrit dans la tradition orale qui remonte à la nuit des temps. Un livre audio contient tous les avantages de la lecture mais sans aucune contrainte.

Quels sont les avantages d’un livre audio?
Le premier c’est le fait que ce format dématérialisé peut être consommé à tout moment depuis son téléphone. L’écoute se fait chez soi, dans son salon, dans son lit, mais aussi beaucoup dans les transports. Le son permet aussi de se consacrer à autre chose, sans perdre le fil de la narration.
C’est pour ça qu’on l’utilise aussi pendant le sport. Ensuite, le format audio ressuscite un peu la magie des histoires d’enfance que nos parents nous lisaient à l’heure du coucher. D’où l’importance de la voix.

Cela va-t-il à l’encontre de la lecture?
Les vrais lecteurs, dont je fais partie, restent attachés au papier. Mais il faut être réaliste. Peu à peu, surtout chez la jeune génération, le pourcentage de lecteurs diminue au profit notamment des écrans. Le livre audio peut être un moyen de développer cette part d’imagination, essentielle à l’espèce humaine, que nous offre, à la différence de la vidéo, l’écrit. Il a un vrai rôle à jouer je pense. C’est aussi un moyen d’apprentissage car il existe des manuels scolaires en audio. C’est là aussi un point essentiel.

Les livres audio peuvent-ils aider les enfants?
Oui ils sont pour eux un excellent moyen de lecture. En écoutant les histoires, ils font l’apprentissage des mots et de leur prononciation. L’idée n’est pas de remplacer le livre traditionnel, mais d’aider les enfants à développer leur vocabulaire, à comprendre des concepts difficiles sans trop de frustration.

L’accès à l’éducation fait partie des objectifs que vous poursuivez à l’AWAA?
Notre mission, c’est de défendre l’éducation des adultes et des enfants à travers les livres audio. Et ce partout dans le monde. On ne s’en rend peut-être pas compte quand on vit ici, mais il y a dans certaines parties du monde, des populations entières qui n’ont pas accès à la lecture, car elles n’ont pas de livres, ce qui pose un problème d’accès à l’éducation. À l’AWAA, nous voulons nous mobiliser pour cela et nous pensons qu’il est beaucoup plus facile, plus rapide et moins onéreux d’envoyer des fichiers de livres audio plutôt que des livres. Aujourd’hui partout dans le monde, vous trouvez des points Wifi qui permettent de recevoir un fichier. Créer de vraies bibliothèques avec de vrais livres, c’est beaucoup plus difficile. Nous œuvrons aussi au développement du livre audio pour un public considéré comme difficile. Par exemple, en Floride, nous allons mener prochainement des actions dans les prisons pour mineurs, un milieu où la lecture est quasi inexistante.

 

Votre mission se tourne aussi vers un public qui souffre de handicaps.
Oui. Si les livres audio sont forcément très utiles aux malvoyants, ils le sont aussi pour des personnes qui souffrent d’une dyslexie ou de troubles d’apprentissage.

L’usage du livre audio en plein essor depuis la pandémie

Si la pandémie mondiale de la Covid a développé la pratique de la lecture, elle a aussi développé celle de l’écoute de livres. Et celle-ci se confirme.

Selon une enquête du Syndicat national (français) de l’édition réalisée début 2022, les livres audio ont conquis en un an 800.000 nouveaux audiolecteurs. D’après ce baromètre, début 2022, la France compte 47,7 millions de lecteurs de livres imprimés, soit un peu moins que l’année dernière (48 millions) et désormais 13,5 millions pour les livres numériques. Soit un bond de 8,7% sur un an. Amazon est dans la place

Toujours selon ce baromètre, 25% des Français de 15 ans et plus ont déjà lu un livre numérique. Ce sont d’ailleurs les "petits lecteurs" (moins de 5 livres par an) qui plébiscitent, à 50 % d’utilisation, le livre audio numérique.

Les habitudes et pratiques de lecture prises en 2020, durant la pandémie, semblent donc se maintenir, et même s’intensifier pour le livre audio.

Ce qui n’a pas échappé au géant Amazon, qui est le propriétaire de la plateforme de téléchargement de livres audios Audible.fr.

Il y a quelques jours, Audible a élargi son offre pour permettre à ses abonnés de disposer, de manière illimitée, d’un catalogue de plus de 1.100 contenus audio français, dont des livres, moyennant 10 euros mensuels. Audible fait un premier pas vers un modèle à la Netflix.

Pour l’heure, l’élargissement de cette offre concerne essentiellement des titres anciens. Une question de temps?

Selon une enquête du Syndicat national (français) de l’édition réalisée début 2022, les livres audio ont conquis en un an 800.000 nouveaux audiolecteurs. Photo Jean-François Ottonello.

Télécharger des livres audio

Les plateformes gratuites

- Libby
- Bibliboom (pour les classiques Zola, Victor Hugo, Maupassant…)
- AudioCité
- Litterature audio.com
- LibriVox (une appli de livres développée par la société américaine du même nom au catalogue impressionnant : elle propose plus de 300.000 titres sonores dont 800 sont en français)

Les plateformes payantes

- Audible l’application mobile créée par Amazon. L’appli de livres audio ne coûte pas un centime, mais il est nécessaire de s’abonner pour 9,95 euros par mois afin de bénéficier de livres audios parmi toutes les références du catalogue.
- Nexstory: des milliers de livres audios, ebooks, BD, journaux, magazines
- Findaway qui appartient à Spotify
- Et d’autres sites internet commerciaux.

Qui est Massimiliano Biasiol?

Italien résidant en Principauté depuis 1974, Massimiliano Biasiol est un producteur de télévision indépendant et de documentaires.

Il a également œuvré pour une ONG des Nations Unies.

Il est aussi un écrivain, auteur de plusieurs livres, connu sous le nom de plume de Dean De Servienti.

Il a notamment écrit des thrillers, dont Quantum sorti en 2016.

En 2021, il décide de le produire en livre audio.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.