“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pour Isabelle Bonnal "donner un peu de soi" pour la Journée Internationale des Droits de l'enfant "est nécessaire"

Mis à jour le 20/11/2018 à 09:13 Publié le 20/11/2018 à 09:30

Pour Isabelle Bonnal "donner un peu de soi" pour la Journée Internationale des Droits de l'enfant "est nécessaire"

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de l’enfant, la direction de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports organise de multiples actions avec, ce mardi soir, entre autres, un ballet

Les Droits de l’enfant… Le sujet pourrait se fondre dans les journées internationales dédiées à ceci ou cela s’il n’était pas rappelé une réalité à peine imaginable. Au travers du monde, 264 millions d’enfants travaillent, 120 millions vivent dans la rue, 121 millions sont privés de scolarité, 9 millions meurent de faim.

Après la course de 1.300 élèves et personnel du collège Charles-III dans le cadre de la "No Finish Line" la semaine dernière, et au lendemain de la Fête nationale, des animations, des ventes, un spectacle de danse, puis une conférence-débat sont programmés pour alerter et encourager les dons.

Pour Isabelle Bonnal, directeur de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, il s’agit de mobiliser, encore et encore, pour que l’ensemble des acteurs de la Principauté mesurent les enjeux à relever.

Sur la Journée internationale des droits de l’Enfant à Monaco

"Cette journée existe depuis 29 ans. Nous organisions de petits spectacles de chants et de danses et récoltions les dons que nous pouvions. Et puis j’ai demandé à Emmanuelle Farineau, directeur du Centre de Loisirs Prince Albert II, qui fait un travail énorme auprès des enfants et des familles en difficulté, de donner une autre dimension à nos actions."

sur les autres dimensions

"J’étais très motivée par la cause qui me touche particulièrement. Je lui ai dit: "On va gérer les droits de l’enfant comme une entreprise privée. Il faut toucher tous les Monégasques et résidents." Et en 2013, on a gagné plus de 100.000 euros. Puis avec les Kids United au Grimaldi Forum en 2017, ce fut 340.000€ de gains grâce aux mécènes et à la recette du spectacle. Nous avons eu 1.600 spectateurs, dont le prince Albert II!"

sur le soutien princier

"La princesse Caroline nous fait l’honneur d’assister au spectacle de danse au théâtre Princesse-Grace ce soir"

sur la destination des dons

"Je répartis les dons entre l’association Athina (Athina est le prénom de la jeune collégienne atteinte d’une terrible maladie orpheline) et des associations humanitaires de Monaco.
Une partie des fonds récoltés sera reversée également à l’AMADE, présidée par la Princesse Caroline de Hanovre. L’argent permet aussi de venir en aide aux élèves et aux étudiants en grande difficulté, résidant en Principauté ou dans les communes limitrophes. C’est du cas par cas. Cette année, plutôt qu’un très grand spectacle, nous multiplions les initiatives grâce aux idées que pilote Emmanuelle Farineau."

sur les multiples initiatives 

"Un spectacle de danse de la Monégasque Eugénie Andrin et des diaporamas de sensibilisation au théâtre Princesse Grace, avec une représentation scolaire et une tous publics, une conférence-débat avec le réalisateur de Sur le chemin de l’école Pascal Plisson, des tirelires chez les commerçants, la proposition faite aux clients de supermarchés d’arrondir leur note à l’euro supérieur, un chalet du 7 au 20 décembre au marché de Noël…"

Sur la richesse de l'édition 2018

"Je suis très heureuse que cette journée ait pris de l’envergure. C’est une cause qui nous unit tous. Donner un peu de soi aux autres, n’est-ce pas nécessaire? Je suis très reconnaissante à Emmanuelle Farineau qui œuvre au quotidien et est très investie humainement."


Le programme des événements

De nombreux événements sont organisés dès aujourd’hui par l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports pour sensibiliser aux droits de l’enfant.

Ce mardi, dans la galerie commerciale de Carrefour (8 h-18 h), et au Marché de la Condamine (8 h-14 h), le public pourra acheter timbres, bracelets, pin’s, agendas, sacs… portant le logo de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant.

Ce mardi soir, un spectacle de Danse "Issue" par la compagnie "Eugénie Andrin" au Théâtre Princesse Grace, est programmé à 19h30, précédé, dès 19 heures, d’animations thématiques sur le parvis. Cette création aborde le thème de la liberté, au travers d’un dialogue entre les danseurs et sept portes suspendues qui ouvrent sur une quête semée d’embûches. Ces portes que l’on pousse révèlent peurs, abîme, illusions, mais aussi rêves, espoirs et vérité.
Billetterie: Théâtre Princesse Grace – Adultes: 20 euros – Enfants: 12 euros.

Ce jeudi 22 novembre à 19h30, une conférence-débat sera animée par Pascal Plisson, réalisateur du film documentaire "Sur le chemin de l’école", à l’Auditorium du Lycée Technique et Hôtelier de Monaco. Elle sera précédée, dès 19 heures, d’animations thématiques sur le parvis.
Entrée libre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct