“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pour des photos au columbarium

Mis à jour le 14/07/2018 à 05:05 Publié le 14/07/2018 à 05:05
Un columbarium.

Un columbarium. d'illustration J.-F.O.

Pour des photos au columbarium

Dans le chapitre des questions diverses, le maire évoque une lettre de Philippe Briand demandant à ce que soient autorisées les photos des défunts sur les plaques du columbarium du Parc du souvenir.

Dans le chapitre des questions diverses, le maire évoque une lettre de Philippe Briand demandant à ce que soient autorisées les photos des défunts sur les plaques du columbarium du Parc du souvenir.

S'appuyant sur une pétition en ligne, qui a récolté 540 signatures, l'opposant souligne dans sa requête qu'il « est de coutume dans notre région d'apposer un médaillon, voire un soliflore afin de personnaliser un tant soit peu ces plaques et de concilier ainsi espace paysager et lieu de recueillement ».

Jean-Claude Guibal note que le règlement du Parc ne permet effectivement pas d'apposer une quelconque image. « À l'époque, nous avions réalisé le columbarium avec l'association crématiste. Ses membres étaient militants au point d'avoir demandé à ne pas autoriser cela. Ils voulaient pour la plupart que l'on puisse disparaître sans photo, commente l'élu. Il nous avait paru légitime de les entendre. Ceci étant, il n'y a plus de raison aujourd'hui - compte tenu du règne de l'image et du sentiment des familles. »

Aussi le maire se dit-il prêt à ce que le règlement soit modifié. Seul hic : le cimetière étant classé, la démarche pourrait prendre un peu de temps.

Ancien premier adjoint très au fait de ce dossier, Patrice Novelli rappelle la raison invoquée à l'époque : « les premières cases n'étaient pas très grandes. La pose de photos gênait donc par rapport à la philosophie de l'époque. Mais comme tout règlement, celui du Parc a besoin d'être dépoussiéré. En 1993-1994, il n'y avait pas le même engouement qu'aujourd'hui pour la crémation… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.