Rubriques




Se connecter à

Plus de 600 enfants passent la Porte sainte

L'Année de la Miséricorde proclamée par le pape François, qui s'achève en novembre prochain, bat son plein à Monaco.

Publié le 28/10/2016 à 05:04, mis à jour le 28/10/2016 à 05:04
Tout le monde a rejoint le Fort Antoine pour une après-midi festive.	(DR)
Tout le monde a rejoint le Fort Antoine pour une après-midi festive. (DR)

L'Année de la Miséricorde proclamée par le pape François, qui s'achève en novembre prochain, bat son plein à Monaco. Chacun leur tour, les paroisses et services du diocèse effectuent leur pèlerinage sur le Rocher pour passer la Porte sainte de la cathédrale, à chaque fois accueillis par l'archevêque de Monaco, Monseigneur Bernard Barsi.

 

Dimanche dernier, ce fut au tour des enfants du catéchisme. Toutes les paroisses ont mobilisé leurs plus jeunes fidèles. Après une messe dans chaque église, les jeunes se sont mis en route à pied des quatre coins de la Principauté et des communes limitrophes pour rejoindre la cathédrale. Pas moins de 600 personnes étaient présentes dans l'édifice bondé avant de rejoindre le Fort Antoine pour un pique-nique et une après-midi festive. Chaque groupe avait préparé et a pu présenter devant les autres une saynète relatant la vie d'un saint ou en chantant sur le thème de la Miséricorde.

Joli succès pour cette journée organisée par le service de l'initiation chrétienne de l'abbé Adrian Stoica, que les enfants ont particulièrement appréciée et qui se renouvellera certainement. Il est à noter l'investissement de tous les encadrants et des curés qui ont permis la bonne réalisation de cet événement.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.