“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Plus de 250 candidats pour 15 contrats au Musée océanographique de Monaco

Mis à jour le 12/03/2020 à 09:48 Publié le 12/03/2020 à 16:04
Les entretiens d’embauche ont été nombreux mardi. En tout, plus de 250 candidats ont déposé un CV au Musée océanographique.

Les entretiens d’embauche ont été nombreux mardi. En tout, plus de 250 candidats ont déposé un CV au Musée océanographique. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Plus de 250 candidats pour 15 contrats au Musée océanographique de Monaco

Il y avait foule, ce mardi, devant le Musée océanographique de Monaco, pour postuler à un job d'été

Il y avait foule, ce mardi, devant le Musée océanographique de Monaco. Et pour cause, cette journée est celle que l’établissement avait choisie pour organiser sa deuxième journée de recrutement de saisonniers et vacataires. Les quinze offres d’emploi qui débuteront pour la plupart dès le mois d’avril concernaient différents services du Musée océanographique comme les caisses, l’accueil, la boutique ou encore le service animation.

Pour candidater, il suffisait alors de se rendre au Musée muni d’un CV et d’une lettre de motivation, et de soigneusement se désinfecter les mains en entrant, coronavirus oblige. Une fois entrés, les 252 candidats de cette nouvelle année étaient reçus à tour de rôle par l’ensemble du personnel du Musée pour déposer leur candidature et remplir une fiche de renseignements. Ce type d’entrevue, permet alors de replacer l’humain au cœur du processus de recrutement, mais est également l’occasion pour les postulants de se projeter dans l’univers professionnel, culturel et engagé qu’offre l’Institut océanographique.

Pour Bernadette Bachelet, responsable des ressources humaines, ces rencontres avec les nouveaux saisonniers sont toujours un plaisir : "L’affluence de ce mardi matin est assez surprenante. Je suis très heureuse que le musée attire, soit très attractif surtout dans un contexte un peu au ralenti comme nous pouvons le vivre en ce moment. C’est très agréable et toujours un grand bonheur de rencontrer toutes ces personnes."

Réponse dans quelques jours…

Si tout le monde pouvait candidater à partir du niveau Bac, une exception était faite en ce qui concerne le service animation où étaient privilégiées les personnes disposant d’un Bac +2 minimum en biologie, étant donné le contact avec les animaux marins.

Rencontrés dans la file d’attente précédant l’entretien, les candidats admettent pour la grande majorité postuler pour pouvoir "se faire quelques sous pour profiter de l’été", mais aussi, et il en aurait été étonnant autrement, par amour du monde marin. La réponse du Musée aux quinze heureux élus sera communiquée dans les prochains jours.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.