“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plus de 180 lycéens s'élancent dans le Raid Bleu

Mis à jour le 27/09/2018 à 05:25 Publié le 27/09/2018 à 05:25
Plus de 180 lycéens venus de tout le département se sont élancés dans le Raid Bleu depuis la Baie des Sablettes. Au programme : paddle, aviron et kayak.

Plus de 180 lycéens venus de tout le département se sont élancés dans le Raid Bleu depuis la Baie des Sablettes. Au programme : paddle, aviron et kayak. DR

Plus de 180 lycéens s'élancent dans le Raid Bleu

Hier, la baie des Sablettes s'est transformée en un vaste terrain de jeux nautiques pour plus de 180 lycéens venus du département (dont les élèves mentonnais de Curie et Valéry !).

Hier, la baie des Sablettes s'est transformée en un vaste terrain de jeux nautiques pour plus de 180 lycéens venus du département (dont les élèves mentonnais de Curie et Valéry !).

Cette compétition - Raid Bleu - s'inscrit dans le Challenge des Raids Azur, géré par l'U.N.S.S. (Union nationale du sport scolaire). Ce premier rendez-vous sportif de l'année a consisté en trois épreuves (un peu modifiées en raison d'une mer agitée) : paddle, kayak en double et aviron sur ergomètre.

« L'objectif est de faire découvrir aux jeunes des sports de pleine nature » expliquait François Meignaud, professeur d'éducation physique et préparateur Raid. Tous les élèves étaient encadrés par leurs professeurs, ceux du bassin mentonnais étaient tous présents. Prochaines épreuves : le « Raid Red » en novembre à Levens, le « Raid Blanc » à Beuil en janvier, puis le « Raid Jaune » à Antibes en mai, et enfin le « Raid Vert » à Breil en juin. Le classement final sera alors connu. R.d.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct