Rubriques




Se connecter à

Plus de 180 logements domaniaux de la tour Testimonio II ont déjà été attribués à Monaco

Opération emblématique du Plan national pour le logement des Monégasques, la tour domaniale a vu ses 181 appartements attribués à des nationaux. D’autres constructions d’envergure vont suivre d’ici 2024.

Thibaut Parat Publié le 09/07/2022 à 11:55, mis à jour le 08/07/2022 à 11:54
photos
Au total, les deux tours "jumelles", Testimonio II et II-bis, comptabilisent 348 logements domaniaux neufs. Photo Jean-François Ottonello

Dans les étages de la tour Testimonio II, cette résidence domaniale aux courbes ondulantes nichée entre les quartiers de Saint-Roman et du Larvotto, les visites d’appartements se succèdent, depuis fin juin, à un rythme effréné.

Près de 80, rien que ce lundi et ce mardi, mobilisant ainsi un nombre inédit de fonctionnaires du gouvernement princier. Lors de la dernière Commission d’attribution des logements domaniaux, le 14 juin dernier, 181 appartements de cet immeuble, dont la livraison est prévue en novembre prochain, ont en effet été attribués à des familles monégasques.

Sélectionnés pour occuper les logements domaniaux de la tour Testimonio II, des dizaines de Monégasques ont visité cette résidence surplombant le Monte-Carlo Bay. Photo Jean-François Ottonello.

Les logements équipés
de cuisine

En volume, donc, Testimonio II se veut une opération emblématique du Plan national pour le logement, lancé en mars 2019 par le prince Albert II, lequel avait annoncé à l’époque la création de 1.831 logements domaniaux neufs d’ici 2033 pour résorber la pénurie existante. Mais en qualité, aussi.

Au total, les deux tours « jumelles », Testimonio II et II-bis, comptabilisent 348 logements domaniaux neufs. Photo Jean-François Ottonello.

"Jamais le gouvernement n’était allé aussi loin sur la qualité des prestations et le nombre d’appartements concernés, assure Jean Castellini, conseiller de gouvernement - ministre des Finances et de lÉconomie. Les logements sont tous équipés de cuisines - ce qui sera aussi le cas pour Testimonio II-bis, le palais Honoria et le Grand Ida - avec des surfaces extérieures conséquentes."

Malgré des tensions connues sur le coût et l’approvisionnement des matériaux, notamment pour le bois, aucun retard sur les cuisines n’est à déplorer. "Le contraire aurait été fâcheux pour nos compatriotes. On s’y est pris à l’avance", se félicite Jean Castellini.

"Dans les prochains mois et années, les jeunes qui cherchent à avoir leur appartement (F2) et les familles avec deux enfants (F4) seront nos cibles prioritaires.", explique Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Économie. Photo Jean-François Ottonello.

"Un souci d’équité"

La dernière commission a permis, aussi, d’attribuer 31 logements dits de "restitution". "Systématiquement, notamment dans les immeubles qui ont plusieurs décennies, l’Administration des Domaines remet intégralement à neuf ces appartements. On engage chaque année des travaux de rénovation et d’entretien du bâti existant pour plusieurs millions d’euros, dans les parkings et parties communes par exemple. C’est un souci d’équité pour les Monégasques", poursuit Jean Castellini.

Les deux prochaines commissions d’attributions de logements domaniaux, prévues en 2023, permettront de combler davantage le déficit offre/demande. Avec un accent sur certains types d’appartement. "Dans les prochains mois et années, les jeunes qui cherchent à avoir leur appartement (F2) et les familles avec deux enfants (F4) seront nos cibles prioritaires."

"Les charges comprennent les consommations d’eau chaude, de chauffage et de rafraîchissement en plus des dépenses habituelles comme le gardiennage et le nettoyage.", explique Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Économie. Photo Jean-François Ottonello.

Loyers et charges trop chers à Testimonio II? "Des commentaires anticipés et excessifs par rapport à la réalité"

Sur Facebook, dans un groupe privé consacré à l’échange d’appartements domaniaux entre Monégasques, plusieurs voix se sont élevées contre la supposée cherté des loyers et charges à Testimonio II. Interrogé à ce sujet dans l’émission parlementaire Üntra Nui, le président du Conseil national Stéphane Valeri a appelé "à la modération et à la raison" de tous. "Les prix des loyers et charges sont, bien sûr, plus importants que dans les immeubles de première génération mais les prestations ne sont pas les mêmes, a-t-il expliqué. Ces loyers restent, par exemple, nettement inférieurs à des loyers d’appartements comparables dans les communes limitrophes françaises."

Loyer de base: 9,30 euros
le m² par mois

"Ces commentaires étaient peut-être anticipés et excessifs par rapport à la réalité, réagit, quant à lui, Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Économie. Les Monégasques qui visitent les appartements depuis quelques semaines se rendent bien compte qu’il n’y a pas de justification à ces préoccupations et interrogations."

Et de dégainer arguments et chiffres: "Les charges comprennent les consommations d’eau chaude, de chauffage et de rafraîchissement en plus des dépenses habituelles comme le gardiennage et le nettoyage. Pour que ces charges ne deviennent pas excessives, un certain montant reste à la charge de l’État. Concernant les loyers, à titre de comparaison, le loyer de base pour l’Engelin et la Tour Odéon était de 9,12e le m² par mois, sachant que ces immeubles n’étaient pas équipés de cuisine. Pour Testimonio II, le loyer de base, valeur 2022, est de 9,30€ le m² par mois. » Soit 18 centimes de plus, pour des prestations plus qualitatives. « Les réseaux sociaux se sont, aussi, vite fait l’écho des satisfactions."

"Demander à tous d’être raisonnable"

"Je comprends que des foyers modestes trouvent ces loyers importants mais je leur rappelle qu’il existe l’aide nationale au logement, poursuit Stéphane Valeri. Le principe est très juste : on paye son loyer dans les Domaines selon ses moyens. Seulement 20% des revenus doivent être consacrés au loyer. Si ce n’est pas le cas, l’État donne la différence. Reste les charges. Quand vous avez l’aide nationale au logement, vous avez aussi 20% de votre loyer qui vous est donné en aide pour les charges. Mais pas pour les autres. Quand on a un revenu qui permet de consacrer 20% en payant son loyer et ses charges, il n’y a pas de raison que cet effort minimum ne soit pas demandé à toutes les familles monégasques. Il ne faut pas faire de démagogie, il faut parler vrai. Il faut demander à tous d’être raisonnable."

La livraison prochaine d’opérations immobilières d’envergure va permettre de résorber la tension du logement en Principauté. Photo Jean-François Ottonello.

Près de 800 logements attribués entre l’automne 2022 et le printemps 2024

Bien que la Commission d’attribution des logements domaniaux ait approuvé, le 14 juin dernier, 212 dossiers - dont 181 pour la seule tour Testimonio II (lire page précédente) - de nombreux Monégasques patientent encore pour bénéficier d’un appartement, au loyer modéré, correspondant à leur besoin.

Une liste d’attente qui devrait fondre comme neige au soleil avec la tenue de deux commissions d’attributions en 2023. La première en janvier, la seconde à l’automne.

Ainsi, des appels à candidatures seront lancés par le gouvernement princier. Cela est rendu possible grâce à la livraison, d’ici deux années, de plusieurs opérations immobilières, d’envergure et intermédiaires, avec une kyrielle de logements domaniaux à la clef. "Si l’on tient compte de la dernière commission, 800 appartements domaniaux seront successivement attribués aux Monégasques entre l’automne 2022 et le printemps 2024", chiffre Jean Castellini, conseiller de gouvernement - ministre des Finances et de l’Économie.

"En finir avec la tension entre l’offre et les demandes"

Parmi les livraisons attendues, on citera entre autres les 167 appartements de la tour Testimonio II-bis - avant une potentielle surélévation d’une trentaine de logements (lire ci-dessous) - le palais Honoria avec 84 logements dont 19 issus d’une surélévation, la villa Carmelha avec 25 appartements, la surélévation des Mélèzes avec 14 appartements. Enfin, à l’échéance fin 2023, l’opération Grand Ida permettra l’attribution de 160 logements domaniaux.

"Cela permettra enfin d’en finir avec la tension entre l’offre et les demandes légitimes de nos compatriotes, communiquent les conseillers nationaux. À sa place, le Conseil national continue de veiller à ce que le rythme ambitieux de construction domaniale et de plus de 100 livraisons d’appartements neufs par an, soit bien respecté par le gouvernement."

En cours de construction avec 167 logements domaniaux sur 27 étages, la tour Testimonio II-bis pourrait gagner quelques niveaux Photo Jean-François Ottonello.

La tour Testimonio II-bis sera-t-elle surélevée?

En cours de construction avec 167 logements domaniaux sur 27 étages, la tour Testimonio II-bis pourrait gagner quelques niveaux et, de fait, une trentaine d’appartements supplémentaires d’ici le 2e trimestre 2023, date de sa livraison. Si le gouvernement princier envisage bel et bien une surélévation, la question n’a pas pour autant été tranchée, place de la Visitation.

"Il faut analyser avec soin les coûts, les délais, les avantages et les inconvénients, résume Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Économie. L’avantage principal, c’est que la tour est en cours de construction et, donc, qu’il n’y aura pas de désagréments pour les résidents actuels, comme cela peut être le cas dans d’autres opérations de surélévation. Le chiffre de 30 logements n’est pas négligeable." La décision devrait être prise d’ici la fin du mois de juillet afin de réaliser, sans délais, les adaptations nécessaires à cette tour.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.