“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Plus de 170 exposants pour la braderie du Lions club

Mis à jour le 16/05/2017 à 05:20 Publié le 16/05/2017 à 05:20
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Plus de 170 exposants pour la braderie du Lions club

cap d'ail

Deux fois par an, le Lions club organise la plage Marquet une grande brocante réservée aux particuliers. Une habitude un peu gênée tous les cinq ans par les élections présidentielles dont les dates contraignent le Lions à décaler leur rendez-vous bisannuel de mai. C'était bien entendu le cas cette année mais cela n'a pas semblé déranger les exposants et les visiteurs de ce grand rendez-vous des bonnes affaires.

Dès le levé du soleil, ils étaient 172 exposants à venir installer leurs tréteaux, portants et autres malles remplis de vêtements, DVD, livres, objets de décoration ou accessoires. Les meilleures affaires se font à la déballe et les acheteurs étaient nombreux, comme l'explique Ariane venue là vider ses placards. « A l'heure d'ouverture, c'était la foire d'empoigne, ils (les acheteurs) se jettent sur tout ce qu'ils trouvent ! » Pour les membres du Lions club, l'argent récolté grâce à la location de l'espace va venir financer les différentes « bonnes œuvres » qui aideront à financer les défibrillateurs cap d'aillois ou remis un chien guide d'aveugle à un mal-voyant. En fin de journée, les invendus dont les exposants ne voulaient plus ont été rassemblés dans la salle de la Mer pour être ensuite donnés à la Croix Rouge.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.