“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plus de 1 200 visiteurs réunis au 2e Salon de l'orientation

Mis à jour le 18/10/2018 à 05:12 Publié le 18/10/2018 à 05:12
Hier matin, les collégiens et lycéens ont pu rencontrer des professionnels, lesquels ont présenté leurs formations et leurs métiers. Le Salon était également ouvert aux familles, demandeurs d'emploi ou même adultes en reconversion.

Hier matin, les collégiens et lycéens ont pu rencontrer des professionnels, lesquels ont présenté leurs formations et leurs métiers. Le Salon était également ouvert aux familles, demandeurs d'emploi ou même adultes en reconversion. Patrick Varotto et Jean-François Ottonello

Plus de 1 200 visiteurs réunis au 2e Salon de l'orientation

Hier, le Palais de l'Europe a accueilli la 2e édition du Salon de l'orientation et de la formation. L'occasion pour les jeunes - et les adultes - de construire un projet avec l'aide de professionnels

L'avenir professionnel… un thème aussi complexe que décisif. Une galaxie remplie de filières et de sigles. Aux noms parfois cosmiques. Alors pour aider les jeunes et adultes à se retrouver dans cette nébuleuse, la Ville a organisé - hier - le 2e Salon de l'orientation et de la formation professionnelle au Palais de l'Europe.

Organisé en partenariat avec la Mission locale Est 06 et le Centre d'information et d'orientation (CIO) de Menton, le Salon a réuni plus de 1 200 visiteurs. Il visait à aider les collégiens et lycéens dans leurs recherches (1). « L'objectif est de proposer un panel très large de formations pour les accompagner dans leurs réflexions », résume Habiba Paillac, conseillère municipale en charge de la Jeunesse.

La sécurité, l'enseignement, l'artisanat, la santé, le social, le sport, le bâtiment, l'industrie… une cinquantaine d'intervenants a présenté ses formations et métiers. « Cet événement est essentiel pour mettre en lien les jeunes et les professionnels. Quoi de mieux qu'un boucher passionné pour parler de son métier à un adolescent ? », souligne le maire, Jean-Claude Guibal.

Élève en troisième au collège Guillaume-Vento de Menton, Lana rêve de devenir pédiatre. « Au Salon, on m'a conseillé d'aller en filière S et de m'attendre à faire des études longues pour y arriver. »

« Valoriser la voie professionnelle et l'alternance »

Pour Emma, autre collégienne de Vento, l'avenir professionnel reste encore flou. « J'ai vu des formations qui ont l'air intéressantes comme celles dans l'immobilier ou le commerce. Ça me donne des idées, mais je dois encore y réfléchir, c'est un peu tôt… » Cette année, le Salon s'est étalé sur une journée entière afin de s'ouvrir aux établissements scolaires, mais aussi aux familles, demandeurs d'emploi, adultes en reconversion ou même aux élèves en situation de décrochage scolaire. « L'objectif est également de valoriser la voie professionnelle et l'alternance », ajoute Evaggelia Roumeas, directrice du CIO.

Sur les métiers représentés, la très grande majorité peut se faire en alternance du CAP au Bac + 5. « Le jeune apprend son métier sur le terrain et gagne en expérience. C'est un atout très recherché par les employeurs. De plus, l'apprenti est rémunéré », confirme Amélie Brosset, chargée de recrutement à l'école de commerce de Nice ESCCOM, laquelle propose toutes ses formations en alternance.

Armé d'une feuille et d'un stylo, Alexandre Émilien parcourt les stands à la recherche d'une école et d'une entreprise. « Je suis titulaire d'un bac pro dans l'électricité. J'aimerais me réorienter vers le commerce international, explique le jeune homme, âgé de 19 ans. Je préfère être en alternance, comme ça, je n'aurai pas à payer l'école et j'aurai déjà un pied dans la vie active. »

Dans les Salons, l'apprentissage redore son image et devient - petit à petit - une voie royale.

1. Les collèges et lycées de Menton, Roquebrune, Beausoleil, Sospel et Breil-sur-Roya.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct