“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pluie de records lors de la Monaco Run dimanche

Mis à jour le 17/02/2020 à 08:26 Publié le 17/02/2020 à 08:26
Une marée humaine sur le quai Albert-Ier pour cette deuxième édition du 5km Herculis.

Une marée humaine sur le quai Albert-Ier pour cette deuxième édition du 5km Herculis. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pluie de records lors de la Monaco Run dimanche

Dimanche matin, le record du monde sur 5km route a été littéralement explosé par Joshua Cheptegei. D’autres athlètes, aussi, ont inscrit leur marque. En parallèle, la Pink Ribbon Walk a fédéré.

Il fallait se pincer pour y croire. Non, le chronomètre n’était pas défectueux au moment où Joshua Cheptegei a franchi la ligne d’arrivée sous les yeux des spectateurs agglutinés derrière les barrières.

À l’horloge, le temps semble pourtant délirant: 12 minutes et 51 secondes pour avaler les cinq kilomètres de cette Monaco Run (1). Record du monde explosé! Avec 27 secondes d’avance, s’il vous plaît.

À peine le temps de requinquer un corps meurtri par un sprint permanent que l’Ougandais de 23 ans doit déjà poser devant les photographes. Il brandit avec fierté la pancarte « World Record ». Il était la tête d’affiche de cette deuxième édition. Il n’a pas flanché.

Une jeune épreuve

Une course phare, le 5 km Herculis, durant laquelle plusieurs records - européen et nationaux - ont littéralement explosé.

 "Deux années de suite que le record mondial explose, c’est incroyable, confie Didier Boinon, organisateur de la Monaco Run pour la Fédération monégasque d’athlétisme. Tout le monde est conscient que c’est une épreuve jeune (2). Autant l’an passé, on pouvait nous dire qu’on était opportuniste. Autant là, le circuit de la Monaco Run va attirer des convoitises pour ceux qui veulent se tester sur cette distance."

Mais la Monaco Run, ce ne sont pas que des athlètes de haut niveau. Ce sont aussi des férus de course à pied, des licenciés, des anonymes qui se prêtent à un challenge sportif.

Bref, toute la diversité du sport que l’on aime. À l’instar de cette manifestation qui a fait la part belle, tout le week-end, à d’autres épreuves: le 1.000 mètres, d’abord, puis le city-trail de 10 kilomètres, cette discipline qui consiste à enchaîner les escaliers, montées et descentes en circuit urbain.

"En tout, ce sont plus de 1150 coureurs qui ont participé", se félicite Didier Boinon.

Liv Westphal.
Liv Westphal. Photo Cyril Dodergny
Plus de 370 coureurs ont participé au 5 km Herculis (sur route). Le prince Albert II a récompensé Joshua Cheptegei (12’51) chez les hommes et Liv Westphal (15’31) chez les femmes. Le premier bat même le record du monde de la discipline.
Plus de 370 coureurs ont participé au 5 km Herculis (sur route). Le prince Albert II a récompensé Joshua Cheptegei (12’51) chez les hommes et Liv Westphal (15’31) chez les femmes. Le premier bat même le record du monde de la discipline. Photo Cyril Dodergny
Photo Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.