“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Union sacrée pour protéger l'aire marine du Larvotto

Blaise Matuidi récompensé à Monaco pour son engagement envers les jeunes de banl...

Ils testent des balises low cost pour suivre et protéger des tortues en Martiniq...

Plan transport à Nice, maltraitance dans une crèche, polémique à Pôle Emploi: vo...

Sylvie Esparre intègre la Commission Supérieure des Comptes

Plongée dans la réserve du Musée océanographique

Mis à jour le 13/08/2018 à 08:26 Publié le 13/08/2018 à 11:00
Avant de sauter dans le grand bain, les nouveaux arrivants sont mis en quarantaine.

Avant de sauter dans le grand bain, les nouveaux arrivants sont mis en quarantaine. Photo E.A.

Plongée dans la réserve du Musée océanographique

C’est un peu comme l’hôpital du musée. Dans le sous-sol, les aquariologistes comme Stéphanie Oregon prennent soin des pensionnaires et des nouveaux arrivants. Et même du corail…

Il fait chaud et humide. Des aquariums à foison. Peu de lumière. Une odeur marine flotte dans l’air. Bienvenue dans la réserve aquatique du Musée océanographique de Monaco, qui se trouve au sous-sol du majestueux bâtiment. C’est ici que Stéphanie Oregon travaille depuis huit ans.

Un BTS en biochimie, une spécialisation en laboratoire et un Master océanographique en poche, la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct