“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plongée dans l'Histoire avec l'association Anao

Mis à jour le 08/12/2018 à 05:18 Publié le 08/12/2018 à 05:18

Plongée dans l'Histoire avec l'association Anao

Lors d'une conférence, Sandra Vial-Desjardins et Eric Dulière, deux passionnés d'archéologie sous-marine, ont présenté leur ouvrage « Des vestiges et des hommes, fragments d'histoires méditerranéennes »

Vendredi, une trentaine de personnes s'est retrouvée à la médiathèque du Four banal pour plonger à la découverte du patrimoine archéologique sous-marin de la rade de Villefranche. Une passionnante conférence à deux voix : Eric Dulière et Sandra Vial-Desjardins, respectivement président et secrétaire de l'association ANAO l'aventure sous-marine, dont l'objectif primordial, au-delà de la protection de la faune et de la flore méditerranéennes, est de préserver du pillage et de l'oubli un patrimoine qui apparait unique au monde.

Créée en 1987 par une bande de passionnés, Anao (nom donné à la baie qui se situe entre Beaulieu et la pointe Saint-Hospice, par les marins grecs voilà 2 500 ans) compte aujourd'hui 44 membres et propose expositions, conférences, sorties pour les scolaires, ouvrages littéraires ainsi que des formations à l'archéologie sous-marine, à Monaco (Eric Dulière est à la tête de la Commission scientifique de la Fédération monégasque des activités subaquatiques).

Elle bénéficie désormais, au Musée de préhistoire régionale de Menton, d'une exposition permanente Trésors d'épaves, les routes maritimes de la Méditerranée, qui réunit ses plus belles découvertes.

Cet hiver, Anao publie aux Éditions Gilletta : Des Vestiges et des Hommes, fragments d'histoires méditerranéennes : un ouvrage superbement illustré qui raconte à la fois son travail et l'histoire de notre Méditerranée, à travers les découvertes faites au cours des plongées qui se déroulent chaque année en novembre. « On cherche les pièces qui remontent à vue. Cela se passe en novembre parce qu'il y a moins de bateaux, les coups de mer dégagent les fonds et l'eau n'est pas trop froide », explique Eric Dulière, qui résume : « Nous ne sommes pas des chercheurs de trésors mais des découvreurs de trésors archéologiques… »

Tout au long de la conférence, Sandra Vial-Desjardins - « la méthodique » - qui fut à l'initiative de ce livre et joua le rôle de coordonnatrice au cours des deux ans de son élaboration, et Eric Dulière - « le passionné » - généreux dans son souhait de partager les détails historiques nés des découvertes d'Anao, se livrèrent à un ping-pong qui enchanta l'auditoire. La preuve : la quasi-totalité des présents se pressa pour acquérir l'ouvrage.

Une bonne idée pour un cadeau sous le sapin ?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct