“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Plein gaz dans le top 8 15-0

Mis à jour le 05/03/2019 à 10:25 Publié le 05/03/2019 à 10:25
Gerald Robinson dans ses œuvres : show time !

Gerald Robinson dans ses œuvres : show time ! Jean-François Ottonello

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Plein gaz dans le top 8 15-0

Monaco, bourreau de Cholet, réintègre les places de play-offs. L’influence d’Obradovic se ressent déjà fortement, même si le coach n’a pas encore le droit de donner les consignes sur le banc

Notre ministère des sports inventera peut-être un jour autre chose qu’une commission parmi les commissions (qui pourrait se réunir aujourd’hui, paraît-il, avant une prochaine session le 8 avril) pour accorder une équivalence de diplôme dans le sport professionnel de haut niveau.

En attendant, c’est derrière son banc de touche et en tribune que Sasa Obradovic a assisté à la rencontre de son équipe. 45 minutes avant la rencontre, le commissaire de la rencontre est venu avertir les dirigeants monégasques qu’il serait mal venu que Sasa Obradovic prenne place sur le banc. Y compris comme simple assistant. Pas question de faire mauvaise impression avant la réunion de cette fameuse commission qui devra décider si Sasa Obradovic, Serbe de nationalité, triple champion d’Europe et champion du monde, ancien coach d’Euroligue, entraîneur champion d’Allemagne et d’Ukraine, élu meilleur coach 2018 de l’EuroCup, est bien apte à diriger une équipe de notre vieux championnat de France qui court après sa gloire depuis près de 30 ans. Bref…

Une grosse faim

C’est donc Olivier Basset, l’adjoint, qui a dirigé les débats depuis la touche. Équipe en forme du moment, avec son coach Erman Kunter, Cholet Basket a donné du fil à retordre à la Roca Team, mais pendant 25 minutes seulement. Notamment avec son ailier américain, Michael Young, inspiré, Cholet a pris le meilleur départ (6-11). Sur son siège, Obradovic bouillait déjà… Kikanovic, son ancien joueur de l’Alba, exemplaire dans la peinture, remettait les pendules à l’heure (21-17, 8e). Dee Bost, ovationné pour son retour, délivrait quelques caviars, Buckner s’envolait au dunk, Lacombe surgissait au contre… L’ASM créait un premier break sur un T3 de Zeek Jones (37-31, 18e), mais Cholet Basket, toujours avec Young, mais aussi Ndoye et A. Robinson, trouvait les moyens de recoller au retour des vestiaires (45-45, 25e). Le moment choisi par l’ASM pour piquer une petite colère. Cela commençait avec deux T3 griffés par Dee Bost (ses 6 premiers points), avant le festival signé Yak Ouattara. L’international français débutait par un gros contre avant de faire souffler la tempête sur les Mauges : 10 points d’affilée en moins de cinq minutes qui disaient au revoir à Cholet (63-47,). 30 points d’inscrits dans le QT3, 69-52 à la 30e, Monaco aurait pu alors gérer tranquille… Mais la Roca Team avait très faim, hier soir. Paul Lacombe et Gerald Robinson ont montré qu’ils ont parfaitement récupéré de leurs pépins physiques. Jarrod Jones (servi par Dee Bost) et Elmedin Kikanovic ne s’arrêtaient pas là : deux gros dunks pour le spectacle ! Cholet, étouffé par la défense des hommes d’Obradovic, a alors coulé à pic (81-57, 37e).

Une attitude générale de l’ASM qui traduit bien les méthodes d’un coach qui déteint déjà sur tout le club du Rocher. Obradovic n’a pas attendu les autorisations administratives pour insuffler son son savoir-faire. Le respect qu’il inspire ? Il se ressent déjà dans toutes les attitudes. Monaco, de retour au complet, ne sera sans doute pas bon à prendre dans cette 2e partie de saison. Dans l’immédiat, l’ASM, avec cette 4e victoire d’affilée en Jeep Élite, revient dans le top 8 des équipes en play-off.

FRANçOIS PATURLE

propos recueillis par F. P.

Dee Bost, retour gagnant !
Dee Bost, retour gagnant ! J.-F. O.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.