“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Platines en tandem

Mis à jour le 13/04/2017 à 05:13 Publié le 13/04/2017 à 05:13

Michael Alesi

Platines en tandem

Une décennie qu'ils partagent leur passion de mélanger les sons et faire tourner les disques.

Une décennie qu'ils partagent leur passion de mélanger les sons et faire tourner les disques. Nicolas Saad et Mr Luke se définissent comme des amoureux de la musique depuis gamins. Ils en ont fait leur métier. Derrière les platines d'abord (le premier est DJ résident du Blue Gin à Monaco, le second du Umi à Nice), puis dans les bacs.

Leur deuxième album, Reset, vient de paraître, dans la lignée du tout premier, Monday Highlife, sorti en août dernier. Coup double, les deux opus se sont classés n° 2 des ventes catégorie dance sur Itunes à leur sortie.

« On ne s'attendait pas à ça, nous sommes un label indépendant, loin des grosses machines de l'industrie musicale, on ne fait pas de promo », s'étonnent les deux compères.

Leur créneau : une musique soul, funk, nu disco qui peuple les titres de l'album. « Ce sont nos influences sonores, celles de notre jeunesse, difficile d'en sortir. On ne cherche pas le tube, mais à divertir le public », détaillent-ils.

Mr Luke a démarré il y a un quart de siècle. D'abord DJ dans un bar de Megève. Puis, à force de faire tourner les disques, il a voulu passer du côté de la création et de la production. « J'ai trouvé ça génial de faire danser les gens. Un jour, j'ai voulu créer mes propres morceaux et découvrir d'autres univers de ce métier. Mais me mettre aux platines et faire danser, c'est toujours un plaisir énorme. »

« Fans l'un de l'autre »

Nicolas Saad, lui, a démarré à 13 ans comme DJ à Paris, avant de cofonder notamment le Central à Paris (qui deviendra le Queen) avec Albert de Paname.

Luke et Saad se sont rencontrés il y a dix ans sur la Côte d'Azur pour une histoire musicale qui se poursuit.

« C'est rare de voir des DJs travailler en duo, mais on est fans l'un de l'autre, on se greffe l'un sur l'autre derrière les platines », assure le tandem qui soumet régulièrement ses créations aux oreilles des clients qui fréquentent les bars où ils sont résidents. « C'est la vérité de ce métier de tester des morceaux devant le public pour voir comment ils sont ressentis. »

Les amateurs pourront les entendre en tandem ce soir, pour la soirée d'ouverture de la terrasse au Blue Gin.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct