“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Plan national logement : quid des enfants du pays ?

Mis à jour le 19/03/2019 à 10:18 Publié le 19/03/2019 à 10:18
L’association s’est dite satisfaite de l’amélioration de la situation des Monégasques, mais craint pour les enfants du pays, qu’ils estiment lésés.

L’association s’est dite satisfaite de l’amélioration de la situation des Monégasques, mais craint pour les enfants du pays, qu’ils estiment lésés. L.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Plan national logement : quid des enfants du pays ?

L’association des locataires de Monaco, lors de son assemblée générale annuelle, a réagi au plan logement annoncé la semaine dernière. Elle s’inquiète pour les Français nés en Principauté

La semaine dernière, le prince Albert II, le ministre d’État Serge Telle et Stéphane Valeri, président du Conseil national ont annoncé le plan national pour le logement des Monégasques.

Un gigantesque programme de constructions qui devrait accroître le parc de logements domaniaux de 43 % en 2033.

D’ici quinze ans, 75 % des foyers de Monégasques devraient avoir accès à un logement domanial. Ce qui - compte tenu des foyers aisés ne souhaitant pas de logement domanial et des Monégasques vivant à l’étranger - devrait couvrir quasiment la totalité des demandes, expliquait-on lors de la conférence de presse.

Mauvaise surprise

Heureux hasard du calendrier, c’est jeudi soir que l’Association des locataires de Monaco a tenu son assemblée générale.

Dans une salle située sous la gare Sainte Dévote, une quinzaine d’adhérents avait fait le déplacement pour se tenir informés des derniers rebondissements en matière de location dans le pays.

« Il n’y a jamais assez d’appartements des domaines pour loger les Monégasques. (...) Depuis plus de 30 ans, on entend les élus dire qu’il faut construire, c’est donc inéluctable » a expliqué Jannine Allolio Martinez, la vice-présidente de l’association.

« Le fameux projet Ida va commencer, qui apportera un solde de 639 appartements. Nous avons une réserve, c’est que la villa Ida avait été achetée pour y faire un immeuble réservé aux enfants du pays. Avec le besoin qu’il y a maintenant, ces logements seront pour les Monégasques. Les enfants du pays n’y seront sans doute pas logés. Au fond, on ne sait pas, puisque cela n’a pas été précisé » a détaillé la vice-présidente.

« Les gens du Bel Air ont découvert par la Poste que leur immeuble allait être démoli l’année prochaine début 2020. Je ne vous dis pas la tête qu’ils ont fait pour la plupart. On dit que le nouvel immeuble qui sera construit là, sera livré en 2023. S’ils y arrivent, je leur tire mon chapeau ! Vu la localisation, il faudra détruire le Bel Air avec beaucoup de précaution ! Ça va prendre beaucoup de temps ! Et tout de suite après, c’est l’Herculis qui sera démoli » poursuit-elle. Si Jannine Allolio Martinez détaille tout cela, c’est pour expliquer le problème majeur que cela pose : « Tous ces gens vont être relogés dans des appartements du secteur libre, mais aussi du secteur protégé. Il ne reste donc malheureusement plus de logement pour les enfants du pays. »

Heureux pour les Monégasques

Qu’on ne se méprenne pas, l’association se réjouit du plan qui est annoncé : « Nous sommes ravis que les nationaux puissent trouver un logement dans leur pays. C’est bien normal, et c’est une vraie satisfaction. Mais une fois de plus, les enfants du pays sont privés d’un projet important. »

Un problème douloureux pour ces familles de Français, nés à Monaco, depuis plusieurs générations pour la plupart, et qui n’ont pas accès à la nationalité monégasque et aux avantages qu’elle confère.

Certains confient : « Nous n’avons toujours connu que Monaco. Nous n’avons aucune attache en France. Mais plus ça va, et plus on a l’impression qu’on nous pousse vers la sortie. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.