“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pierre Casiraghi quatrième à Palma de Majorque

Mis à jour le 11/08/2016 à 05:07 Publié le 11/08/2016 à 05:07

Pierre Casiraghi quatrième à Palma de Majorque

Élancé depuis plus de trois mois dans le GC32 Racing Tour, Pierre Casiraghi continue à barrer son bateau volant avec rigueur et détermination. Prochaine étape, fin septembre en Andalousie

Il faut être humble avec ces bateaux. La surprise est toujours proche. Si je parviens à aller jusqu'au bout de la saison - c'est-à-dire à faire au total 110 courses, soit cinq à six par jour, et à barrer de manière cohérente, je serai déjà très heureux de ce défi. »

C'est ainsi que se confiait à nous Pierre Casiraghi, en mai dernier, quelques heures seulement avant de s'élancer sur un bateau volant qu'il a baptisé Malizia, en hommage aux Grimaldi, et destiné à participer au GC32 Racing Tour.

Et le fils aîné de la princesse Caroline de Hanovre a su transformer son rêve en réalité.

Lors de la 35e Copa del Rey, qui s'est déroulée du 30 juillet au 6 août, Malizia et Pierre Casiraghi, victorieux dans la catégorie propriétaire barreur, ont décroché la quatrième place face à un plateau très expérimenté de dix concurrents. L'équipage français Norauto emmené par Adam Minoprio - qui remplaçait Franck Cammas, remporte l'épreuve espagnole.

C'était, par ailleurs, la première fois que la flotte des catamarans à foils venait faire le show à la Copa del Rey aux côtés des 1 500 marins engagés et répartis sur sept autres supports.

« Nous nous sommes bien battus »

Bien embarqués dans la compétition, les coéquipiers de Pierre Casiraghi ont longtemps pointé à la 3e place du général et ce dernier témoignait d'une belle alchimie après une 2e place arrachée dans une manche pourtant houleuse. « Les conditions étaient particulièrement difficiles aujourd'hui, avec plus de 17 nœuds. Nous nous sommes bien battus pour décrocher cette deuxième place et surtout on a su tenir pour la conserver jusqu'à la ligne d'arrivée (...) Sur le bateau, la communication est vraiment bonne, les gestes sont de plus en plus fluides et je crois que ça se ressent au fil des manches. Nous devons rester concentrés car il reste encore deux jours de régates face à des équipages très expérimentés ! »

Ils seront finalement délogés du podium le dernier jour par un équipage suisse...

Félicitations à l'équipage du Malizia

« Je tiens vraiment à féliciter tout l'équipage de Malizia pour le travail réalisé ces dernières semaines. Nous sommes très contents de cette étape. On se souviendra de nos superbes batailles face à Argo. Aujourd'hui, les Suisses de Team Tilt, ont été les plus réguliers et les plus performants, avec deux victoires de manche et une deuxième place. Un résultat qui leur permet de nous ravir la troisième marche du podium, que nous occupions depuis trois jours. Bravo à eux et à Norauto pour leur performance », a commenté Pierre Casiraghi, le barreur du bateau du Yacht-Club de Monaco, entouré de Boris Herrmann, Richard Mason, Adam Piggott et de Rasmus Køstner - nouvelle recrue sur cette étape.

Les Monégasques se hissent à la sixième place du classement général provisoire du circuit, à seulement un tout petit point, derrière les Américains de Argo et les Suédois de Gunvor Sailing.

Prochain rendez-vous en Espagne, en Andalousie, sur la Costa del Sol, pour la GC32 Sotogrande Cup, du 22 au 25 septembre, avant-dernière étape du circuit.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct