“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pierre Casiraghi et son équipage "très motivés" pour la compétition à Majorque

Mis à jour le 02/08/2017 à 09:32 Publié le 02/08/2017 à 05:14
Le Malizia et l'équipage de Pierre Casiraghi, lors de la Riva Cup 2017.

Le Malizia et l'équipage de Pierre Casiraghi, lors de la Riva Cup 2017. Photo Marian Chytka

Pierre Casiraghi et son équipage "très motivés" pour la compétition à Majorque

Malizia s'élance aujourd'hui dans la 36e édition de la Copa del Rey-Mapfre. La régate internationale de très haut niveau rassemble 1 500 marins de 22 nationalités à Palma de Majorque

Ils n'ont qu'un objectif : améliorer les résultats de 2016.

Pierre Casiraghi et son équipage du catamaran Malizia s'apprêtent à se lancer dans la première manche de la 36e Copa del Rey-Mapfre, régate internationale à Palma de Majorque.

"C'est une étape cruciale pour nous ; d'autant que lors de la précédente étape en Sardaigne, notre équipage n'était pas au complet en raison de quelques blessures, explique Pierre Casiraghi. Ici à Palma, on est tous là et très motivés. Nous sommes dans un mouchoir de poche avec cinq autres concurrents au classement général provisoire. L'année précédente, nous avions terminé ici 4e et remporté la catégorie propriétaire-barreur… On est bien décidé à faire mieux cette année" .

Actuellement à la 8e place, les Monégasques possèdent toutes les cartes en main pour opérer une remontée décisive au classement général provisoire du GC32 Racing Tour et approcher le podium.

Seulement six points les séparent des Français de Team Engie, actuels 3e du circuit. Il est vrai que le plan d'eau espagnol et ses conditions traditionnellement ventées conviennent tout particulièrement à Pierre Casiraghi et son équipage.

Mais rien ne sera facile : la course est de très haut niveau et rassemble 1.500 marins de 22 nationalités et répartis en dix classes. Pour la deuxième année consécutive, le Club Náutico de Palma accueille la flotte des GC32 qui ne va pas manquer d'impressionner les spectateurs avec leurs surfs au-dessus de l'eau. Dix de ces catamarans à foil nouvelle génération participent ici à la troisième étape du circuit.

À bord du Malizia II dès le 6 août

À l'issue de ce rendez-vous, pas de vacances pour Pierre Casiraghi puisqu'il sera pour la première fois au départ, le 6 août prochain, de la mythique Rolex Fastnet Race (course courue entre Cowes et Plymouth) à bord de Malizia II.

Cet IMOCA 60 (18,28 m de long, ancien Gitana) a officiellement été présenté le 7 juin dernier à Monaco. Un projet de taille qui associe le vice-président du Yacht-Club de Monaco au navigateur allemand Boris Herrmann, également présent à ses côtés sur le circuit GC32. Parmi les 400 bateaux en lice, huit monocoques IMOCA 60 seront de la partie dont certains barrés par de grands noms de la course au large tels qu'Alex Thomson, Jean-Pierre Dick ou encore Yann Eliès.

Il s'agira de la première régate officielle en flotte pour Malizia II, avant sa participation à la Palermo-Montecarlo (du 21 au 26 août) puis aux Voiles de Saint-Tropez. Toutefois, "le GC32 reste ma priorité cette année, confie Pierre Casiraghi. Mais comment résister à l'appel du 60 pieds, c'est un bateau fascinant qui fait rêver".

Tout un programme…


La suite du direct