“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Pierre Casiraghi à la barre de Malizia à Marseille

Mis à jour le 13/10/2017 à 05:25 Publié le 13/10/2017 à 05:25
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pierre Casiraghi à la barre de Malizia à Marseille

À partir de ce jeudi et pendant trois jours, le bateau monégasque GC32 Malizia s'alignera au départ d'une régate qui va durer jusqu'à dimanche.

À partir de ce jeudi et pendant trois jours, le bateau monégasque GC32 Malizia s'alignera au départ d'une régate qui va durer jusqu'à dimanche. Elle se déroulera à Marseille et constituera la cinquième et dernière étape du circuit international des GC32.

Onze catamarans à foils nouvelle génération vont s'affronter sur le plan d'eau marseillais, dont Malizia de Pierre Casiraghi Le barreur monégasque se présente avec des ambitions non dissimulées dans la cité phocéenne.

5e au classement général

Il faut dire que la saison qui s'achève a été excellente pour le bateau du Yacht-club de Monaco. Le barreur princier a enchaîné les régates avec aisance. Victorieux de sept manches sur les quatorze courues lors de la précédente étape, l'équipage monégasque se positionne donc comme un adversaire de taille. « Une avarie de dernière minute nous a fait perdre le podium en Corse alors que nous avions 11 points d'avance. Nous comptons bien transformer l'essai lors de cette étape et décrocher un podium car nous en avons réellement les moyens », a confié Pierre Casiraghi à quelques jours du départ.

Lui et son équipage occupent actuellement la 5e place du classement provisoire en GC32.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.