“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

PHOTOS. Vous avez jusqu'à mardi pour admirer 90 voitures d’exception exposées dans Monaco

Mis à jour le 19/07/2020 à 14:55 Publié le 19/07/2020 à 14:52
Que diriez-vous d’une Cadillac Eldorado cabriolet de 1955 mesdames? Mise à prix: 70.000 - 90.000 euros.

Que diriez-vous d’une Cadillac Eldorado cabriolet de 1955 mesdames? Mise à prix: 70.000 - 90.000 euros. Photo Jean-François Ottonello et Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

PHOTOS. Vous avez jusqu'à mardi pour admirer 90 voitures d’exception exposées dans Monaco

En marge d’une vente aux enchères de prestige, mardi à l’Hôtel Hermitage, Artcurial exhibe ses bijoux mécaniques au public, de la place du Casino à la Collection privée de S.A.S le Prince.

C’est un voyage à travers le temps inédit et grandiose. Mais attention, il est éphémère. Depuis samedi, le département Motorcars de la maison de ventes aux enchères Artcurial expose 90 voitures d’exception aux yeux du grand public à Monaco.

Quatre-vingts modèles sont parqués dans le sublime écrin de la Collection de S.A.S. le Prince de Monaco (*), sur les Terrasses de Fontvieille; huit aux abords de la nouvelle place du Casino de Monte-Carlo; et deux devant l’Hôtel Hermitage.

Palace dans lequel se tiendra mardi, à partir de 17 heures, la vente de ces bijoux mécaniques. Autant dire que dès le lendemain, mercredi, les bolides quitteront la Principauté avec un nouveau propriétaire à leur volant.

Impossible de décrire par le menu le catalogue d’exception concocté par l’équipe de Matthieu Lamoure. Mais l’expert à la quinzaine de ventes au compteur à Monaco nous aide à tirer la substantifique moelle de ce "magnifique plateau".

La Ferrari 488 Pista Spider (2019) exposée à la Collection du Prince et estimée 500.000 - 600.000 euros.
La Ferrari 488 Pista Spider (2019) exposée à la Collection du Prince et estimée 500.000 - 600.000 euros. Photo Jean-François Ottonello et Cyril Dodergny

À commencer par la présence de deux Mercedes 300 SL, le Roadster et le Papillon. "C’est assez exceptionnel de voir dans une même vente les deux sœurs."

La dernière fois, c’était au Mans Classic il y a deux ans pour Artcurial. Un record du monde était alors tombé pour le Roadster: 3,4 millions d’euros.

Dans un marché où la provenance est décisive, la collection de cinq Ferrari d’un particulier suédois pourrait bien emballer les enchères.

Photo Jean-François Ottonello et Cyril Dodergny

"C’est un collectionneur qui achète toujours les derniers modèles neufs et ne roule pas avec. Il a 75 ans et aime les regarder dans son musée personnel, à température ambiante."

Seront ainsi adjugées une Ferrari F430 Scuderia Spider 16 M de 2009, une 488 Pista de 2019 et cette Ferrari 488 Pista Spider de 2019, estimée 500.000 - 600.000 euros, qui n’a roulé que 25 petits kilomètres depuis sa sortie d’usine!

"Sa combinaison de couleurs est unique et fait penser au Lamborghini Miura SV de l’époque avec ses jantes dorées, le vert de la carrosserie et l’intérieur rouge alcantara. C’est un outil extraordinaire avec énormément d’options."

Un bolide au bas de caisse, appendices aéronautiques et finitions intérieures tout en carbone.

Une somptueuse Lamborghini Miura P400 de 1967. Estimation : 875.000 - 1 050 000 euros.
Une somptueuse Lamborghini Miura P400 de 1967. Estimation : 875.000 - 1 050 000 euros. Photo Jean-François Ottonello et Cyril Dodergny

Le reste est à découvrir de vos propres yeux.

Et ça vaut le détour!

*Ouvert tous les jours, de 10h à 17h30. Tarifs : 8, enfants (6 à 16 ans) et étudiants 4,. Rens. +377.92.05.28.56.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.