“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

PHOTOS. Visite guidée du Palais Bulles de Pierre Cardin à Théoule-sur-Mer

Mis à jour le 04/08/2020 à 18:59 Publié le 04/08/2020 à 18:55
Illustration

Illustration Photo F.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

PHOTOS. Visite guidée du Palais Bulles de Pierre Cardin à Théoule-sur-Mer

Le Palais Bulles, propriété du styliste Pierre Cardin, à Théoule-sur-Mer qui se veut être un lieu de rencontre culturel ne s'ouvre que pour quelques privilégiés. Visite guidée.

Palais Bulles… Rien que le nom laisse rêveur. Cette villa aux courbes douces et maternelles est aujourd’hui la propriété de Pierre Cardin, 98 ans, à Théoule-sur-Mer.

Le couturier français a eu un véritable coup de cœur pour la demeure construite par l’architecte hongrois Antti Lovag dans les années 70. Il la rachète en 1992. Il a depuis contribué à la customisation du design intérieur et à l’installation d’un amphithéâtre sur la terrasse du palais.

Le créateur, considère cet endroit comme un lieu de rencontres culturelles (défilés de mode, concerts...).

La résidence ne se visite pas, mais le styliste ouvre parfois ses portes aux étudiants en art, en architecture ou encore en photographie. La rédaction a eu la chance d’accéder à ce lieu d’exception.

Une visite guidée de quatre de ces bulles avec des anecdotes inédites.

le salon, la plus grande pièce de la maison

Le salon.
Le salon. Photo A.R.

Plus grande pièce de la maison, le salon est capable d’accueillir jusqu’à 110 personnes assises.

L’endroit est le véritable cœur de la maison, une artère grande de 120 mètres carrés, montrant la complexité architecturale de Lovag.

Il fallait un tissu iranien pour habiller ces traversins. Une folie que voulait s’offrir Monsieur Cardin, à l’image de sa créativité.

La maison a parfois des apparences de musée, au vu des œuvres d’art qui servent aussi de meubles du quotidien.

Des suites rétrofuturistes

"La suite de l'Estérel".
"La suite de l'Estérel". Photo A.R.

Dans le palais, plusieurs suites. Toujours dans un style rétrofuturiste, typique des 70’s, les chambres sont pensées selon différents thèmes, avec les matériaux qui les composent.

Ici, "la suite de l’Esterel" nommée ainsi à cause la couleur du marbre rouge utilisé pour sa construction dans les tons ocre.

Elle offre une vue imprenable sur la baie.

un sas insolite

Un SAS pour se restaurer.
Un SAS pour se restaurer. Photo A.R.

Résident parisien, Pierre Cardin aime se reposer l’été dans sa demeure théoulienne. Des appartements privés comprenant une grande collection d’art et d’objets de collection.

La plus grande excentricité de l’endroit, ce sas qui sert de table et de hall d’entrée.

des pièces communicantes pensées comme le corps d'une femme

Des pièces communicantes toutes en rondeurs comme le corps d'une femme
Des pièces communicantes toutes en rondeurs comme le corps d'une femme Photo A.R.

Une des caractéristiques du Palais Bulles sont les pièces communicantes. Pensé pour être semblable au corps d’une femme, Antti Lovag veut que le palais soit considéré comme organique.

La photo ci-dessus est un parfait exemple. Les rondeurs sont omniprésentes et la maison n’a aucune cloison.

En haut à droite, on aperçoit une salle de réunion, en contre-plongée se tient la pièce à vivre.

Les deux espaces sont en osmoses, aucun mur ne sépare ces deux endroits.

Cette spécificité s’applique à d’autres pièces de la maison.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.