“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

PHOTOS. Une exposition pour retracer le bicentenaire de la création des Carabiniers au Palais

Mis à jour le 14/06/2017 à 10:39 Publié le 14/06/2017 à 10:35
L’exposition est en place jusqu’au 15 octobre dans la bibliothèque du Palais princier.

L’exposition est en place jusqu’au 15 octobre dans la bibliothèque du Palais princier. Photo C.D.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

PHOTOS. Une exposition pour retracer le bicentenaire de la création des Carabiniers au Palais

Les carabiniers ont célébré le 200e anniversaire de leur existence. Pour l'occasion d'une exposition est visibles dans les grands appartements du Palais princier.

En 2004, les carabiniers ont célébré le centième anniversaire de leur fonction de gardes du souverain. En 2017, la compagnie fête son bicentenaire. Il n’y a pas d’erreur de calcul. L’année en cours est bien celle du 200e anniversaire de la création originelle, le 8 décembre 1817, sous le règne du prince Honoré IV par son fils Honoré Grimaldi, futur Honoré V, de la compagnie des carabiniers du Prince pour la protection tout entière de la Principauté.

Un souvenir qui donne lieu à une exposition visible à tous les visiteurs des grands appartements du Palais princier, dans la bibliothèque de la Maison souveraine.

L’exposition met en avant des archives et notamment les uniformes qui ont jalonné deux siècles de forces à Monaco. On y retrouve par exemple le plus ancien portrait de carabinier ayant résisté au temps. Celui d’Adrien Médecin, réalisé en 1817.

L’exposition déroule plusieurs souvenirs, avec un rattachement historique à chaque prince. Et des liens avec l’histoire du pays. En 1822, par exemple, l’hymne de la garde civique devient l’hymne national. Dès 1898, le bicorne commence à disparaître au profit du casque colonial qui coiffe encore les carabiniers aujourd’hui.

L’exposition, préparée par Thomas Fouilleron et la scénographe Cécile Degos sera visible jusqu’au 15 octobre 2017.

Thomas Fouilleron, directeur des Archives du Palais princier, a préparé ce projet avec la compagnie.
Thomas Fouilleron, directeur des Archives du Palais princier, a préparé ce projet avec la compagnie. Photo C.D.
Adrien Médecin, le plus ancien portrait existant.
Adrien Médecin, le plus ancien portrait existant. Photo C.D.
Lucien Bellando de Castro, illustre membre de la compagnie à la fin du XIXe siècle.
Lucien Bellando de Castro, illustre membre de la compagnie à la fin du XIXe siècle. Photo C.D.
Uniforme d’époque, en rouge et blanc.
Uniforme d’époque, en rouge et blanc. Photo C.D.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.