“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Reçue à l'Elysée, la princesse Charlène s'engage pour la sécurité routière à Paris

Mis à jour le 04/10/2018 à 11:17 Publié le 04/10/2018 à 13:55
En marge de la  7e rencontre du « FIA High Level Panel for Road Safety », comité consultatif de décideurs et personnalités, la princesse Charlène était à l'Elysée aux côtés d'Emmanuel et Brigitte Macron

En marge de la 7e rencontre du « FIA High Level Panel for Road Safety », comité consultatif de décideurs et personnalités, la princesse Charlène était à l'Elysée aux côtés d'Emmanuel et Brigitte Macron Photo Laurent Blevennec

PHOTOS. Reçue à l'Elysée, la princesse Charlène s'engage pour la sécurité routière à Paris

La princesse a déjeuné à la mairie de Paris, puis dîné à l'Élysée, en tant qu'ambassadrice d'un comité de la Fédération internationale automobile qui œuvre pour la sécurité routière à l'international

C'est un fléau qui truste les Unes de journaux et pourtant les chiffres donnent toujours aussi froid dans le dos. Si en 2017 le nombre de morts sur les routes de France était en très léger recul, avec 3.693 décès recensés, ce sont bien 3.500 cœurs qui s'arrêtent chaque jour de battre dans le monde des suites d'un accident de la circulation.

Face à ce constat et à la nécessité d'augmenter - et d'optimiser - les campagnes de prévention, la Fédération Internationale Automobile et son président français, Jean Todt, ont créé, en 2015, le "FIA High Level Panel for Road Safety", groupe consultatif de haut niveau pour la sécurité routière.

Son but? "Engager les secteurs publics et privés dans une impulsion nouvelle en faveur des actions de sécurité routière dans les pays à revenu faible et intermédiaire."

Accompagnée par le président de la FIA, Jean Todt, la princesse Charlène a été reçue par la maire de Paris, Anne Hidalgo, en marge de la  7e rencontre du « FIA High Level Panel for Road Safety », comité consultatif de décideurs et personnalités.
Accompagnée par le président de la FIA, Jean Todt, la princesse Charlène a été reçue par la maire de Paris, Anne Hidalgo, en marge de la 7e rencontre du « FIA High Level Panel for Road Safety », comité consultatif de décideurs et personnalités. Joséphine Brueder/Mairie de Paris

Une campagne choc portée par des stars

Ce groupe rassemble de grands décideurs, des institutions internationales ou des personnalités telle que la princesse Charlène.

Ce lundi à Paris, la princesse, accompagnée de Jean Todt, président de la FIA et envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la sécurité routière, et des membres du Panel, a ainsi été reçue à déjeuner par la maire de Paris, Anne Hidalgo, en marge de la 7e rencontre du "FIA High Level Panel for Road Safety", qui se tenait au siège de la FIA place de la Concorde.

Déjà aperçue dans la Capitale lundi, lors de la Fashion Week où elle assistait à titre privé au défilé Akris, la princesse Charlène a cette fois enfilé son costume d'ambassadrice de nobles causes.

Une réunion qui en appelle d'autres et qui a permis de faire le point sur les premières actions menées, notamment la percutante campagne de prévention de la FIA intitulée "#3500Lives".

Charlène au centre avec Anne Hidalgo et Jean Todt
Charlène au centre avec Anne Hidalgo et Jean Todt Photo Joséphine Brueder/Mairie de Paris

Un manifeste contre la mortalité routière soutenue par de grandes stars du sport et de la culture (Antoine Griezmann, Rafael Nadal, Pharrell Williams, Patrick Dempsey…), dont les Monégasques avaient pu découvrir les visuels et le message, le 8 septembre dernier, sous le chapiteau de Fontvieille.

Lors de la Journée mondiale des premiers secours, organisée par la Croix-rouge monégasque, était notamment avancé le fait que les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les 15-29 ans et que 50% des victimes sont à déplorer sur 10% du réseau routier.

Informer et investir

D'où ce manifeste voué à sensibiliser les conducteurs sur les effets de l'alcool au volant ou l'usage du siège auto pour les enfants, comme à inciter les grands décideurs à investir dans l'entretien des routes et les constructeurs à respecter les normes de sécurité fixées par l'ONU.

Des objectifs irréalisables - dans un univers de lobbies - sans un soutien politique, y compris au sommet de l'État. Lundi soir, la princesse Charlène et les membres du comité de la FIA et chefs d'entreprise du secteur de l'automobile étaient ainsi les invités du couple Macron, à l'Élysée, lors d'un dîner informel où le film «#3500Lives » a été projeté.

Aucune photo n'avait hier soir filtré de cette rencontre. Seule certitude, la princesse Charlène entend être « fidèle à cette cause pour les années à venir », selon son entourage. Tout comme elle agit avec sa fondation pour la prévention de la noyade.

 

La princesse dans le hall de la mairie de Paris avec Anne Hidalgo et Jean Todt.
La princesse dans le hall de la mairie de Paris avec Anne Hidalgo et Jean Todt. Photo Joséphine Brueder/Mairie de Paris

La suite du direct