“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

PHOTOS. Mgr Dominique-Marie David devient évêque de Monaco et succède à Mgr Bernard Barsi

Mis à jour le 09/03/2020 à 08:24 Publié le 09/03/2020 à 08:25
Mgr Dominique-Marie David a été invité par Mgr Bernard Barsi à prendre sa place.

Mgr Dominique-Marie David a été invité par Mgr Bernard Barsi à prendre sa place. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

PHOTOS. Mgr Dominique-Marie David devient évêque de Monaco et succède à Mgr Bernard Barsi

Mgr Bernard Barsi, archevêque émérite, a présidé la consécration épiscopale du nouvel évêque. Durant plus de deux heures, la célébration fut à la fois chaleureuse et empreinte d’émotion

"Aujourd’hui, jour de fête et de joie pour l’Église. Ensemble, nous participons à l’ordination épiscopale de Mgr Dominique-Marie David, archevêque élu de Monaco."

Dimanche après-midi, après le message de bienvenue du prince Albert II à l’entrée de la cathédrale, Mgr Bernard Barsi, archevêque émérite, a présidé la consécration épiscopale de Mgr Dominique-Marie David. Il était assisté de deux évêques co-consécrateurs : Mgr Jean-Paul James, archevêque de Bordeaux et Bazas, ancien évêque de Nantes, et Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans.

Tous les représentants des autorités et institutions publiques, Mgr Antonio Arcari, nonce apostolique en Principauté, ainsi que les fidèles assistaient à cette célébration exceptionnelle au cours de laquelle Mgr Barsi a définitivement cédé sa place à Mgr David.

"Un successeur des apôtres"

Dans son homélie, il a prononcé des mots chaleureux à l’endroit de son successeur et lui a rappelé le rôle de l’évêque. "Mon cher Dominique-Marie, la charge et le ministère de l’évêque peut effrayer celui qui les reçoit, mais faut-il vous rappeler l’a promesse de Jésus à l’Apôtre Paul, alors dans l’épreuve : “Ma grâce te suffit” (2 Cor 12/9). Soyez sans crainte, c’est la grâce de Dieu qui sera votre force, c’est sur le Christ que vous bâtirez votre vie car sans Lui, vous ne pourrez rien faire. (...) Par la consécration épiscopale, transfiguré par l’Esprit Saint, Mgr David devient un successeur des apôtres, un pasteur de l’Église. Il aura désormais pour unique tâche de garder dans l’unité de la foi et de la charité, l’Église qui est à Monaco, de l’enseigner, la sanctifier et la guider. En communion avec le pape, lui-même successeur de l’apôtre Pierre et avec les autres évêques du monde, membres comme lui du Collège épiscopal, il portera le souci de toutes les Églises et de l’évangélisation de l’univers."

Durant plus de deux heures, les rites se sont succédé, dans une ferveur et une chaleur toutes singulières. Dix-neuf évêques, le nonce apostolique, des prêtres, des séminaristes, mais également les petits chanteurs, la Maîtrise de la Cathédrale, les organistes, des musiciens de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, tous sont venus pour accueillir et honorer l’arrivée du nouvel archevêque de Monaco.

Et durant plus de deux heures, alors que tous les regards se portaient vers un seul homme, lui, Mgr Dominique-Marie David semblait transfiguré par la foi. L’émotion était palpable dans le chœur de la cathédrale.

Les fidèles savent d’ores et déjà qu’ils pourront compter sur un homme d’une profonde humanité pour conduire l’Église.

 

Le couple princier a accueilli Mgr Dominique-Marie David à son arrivée à la cathédrale.
Le couple princier a accueilli Mgr Dominique-Marie David à son arrivée à la cathédrale. Photo Jean-François Ottonello

La lettre du pape

Le pape François a rédigé une lettre qu’on appelle une "bulle" et qui acte son choix pour Mgr David afin qu’il succède à Mgr Barsi.

"François évêque serviteur des serviteurs de Dieu à son cher Fils Dominique-Marie David, du clergé du diocèse de Nantes, jusqu’à présent formateur au Séminaire Interdiocésain de Nantes, choisi comme Archevêque de Monaco, Salut et Bénédiction Apostolique.

L’ineffable charité de Dieu, qui s’est manifestée dans le mystère de l’Incarnation du Christ, nous désirons vivement que tous les hommes apprennent à la connaître. C’est la raison pour laquelle il faut que Nous établissions partout des évêques qui aient à cœur de propager cette Bonne Nouvelle. Voilà pourquoi Nous voulons pourvoir à l’Archidiocèse de Monaco qui, après la renonciation de Notre vénérable frère Bernard Barsi, se retrouve orphelin de son évêque. Pour assumer cette charge, Nous avons pensé à toi, Fils bien-aimé, toi qui brilles pour ce qui est de la fermeté de la foi, de la piété, de la sagesse, du souci des âmes, de toutes les autres vertus et de l’œuvre diligente que tu as déjà accomplie.

Aussi, en vertu de la plénitude de Notre Autorité Apostolique, après avoir entendu l’avis de la Congrégation pour les Évêques, Nous t’établissons Archevêque de Monaco avec tous les droits de cette charge et les obligations qui lui sont attachées par les normes du Droit Canonique. Il est nécessaire que tu fasses profession de foi selon les rites prescrits devant un évêque catholique et que tu prêtes le serment de fidélité envers Nous et Nos successeurs sur le Siège Apostolique. Tu recevras l’ordination épiscopale n’importe où en dehors de la ville de Rome, en observant les statuts des normes liturgiques. En outre, tu porteras Notre présente Lettre à la connaissance du clergé et du peuple de cet illustre Archidiocèse, afin qu’ils te reconnaissent comme leur nouveau Pasteur, qu’ils te reçoivent dignement et qu’ils t’honorent avec la révérence due. Enfin, Fils bien-aimé, Nous voulons t’exhorter, au moment où tu reçois une charge si lourde, avec les mots de l’Apôtre Paul : "en toutes choses, sois toi-même un modèle par ta façon de bien agir, par un enseignement sans défaut et digne de respect, par la solidité inattaquable de ta parole, pour la plus grande confusion de l’adversaire, qui ne trouvera aucune critique à faire sur nous." (Tit 2, 7-8).

Donné à Rome, en Notre Palais du Latran, le 21 du mois de janvier, l’an du Seigneur 2020, et le septième de Notre Pontificat.

François, pape."

 

Le vicaire général Mgr Guillaume Paris, l’archevêque Mgr Dominique-Marie David, le chanoine Daniel Deltreuil, curé de la cathédrale, et le père César Penzo, chapelain du Palais princier.
Le vicaire général Mgr Guillaume Paris, l’archevêque Mgr Dominique-Marie David, le chanoine Daniel Deltreuil, curé de la cathédrale, et le père César Penzo, chapelain du Palais princier. Photo Jean-François Ottonello

Dieu est un rocher fidèle et pur

Il y a une justesse des mots et des phrases simples. Comme une évidence, une universalité. Cela va droit au cœur. C’est parfois bouleversant. C’est dans ce registre et certainement aussi pour parler à tous que Mgr Dominique-Marie David s’est exprimé hier. D’abord en s’adressant au souverain monégasque pour le remercier de son accueil à l’entrée de la cathédrale.

« Je suis touché de votre accueil chaleureux et bienveillant, en ce jour où commence ma mission au service de l’Église de Monaco. C’est un honneur et une grande responsabilité que de servir ainsi la Principauté en lui annonçant sans relâche la Joie de l’Évangile. Pour cela, je sais pouvoir compter sur votre soutien et je vous en remercie. Je souhaite enfin vous exprimer mon entière disponibilité à œuvrer en collaboration avec vous en toute loyauté et confiance, pour le bien de tous ceux que la grâce de Dieu nous a confiés. »

À la fin de la cérémonie, Mgr Dominique-Marie David s’est adressé à tous. "Au moment où je suis arrivé pour la première fois en Principauté par le train, je priais la liturgie des Heures et le verset du psaume m’est tombé sous les yeux : “Seigneur, sois le Rocher qui m’accueille, toujours accessible”. J’ai alors compris qu’en ce lieu il y avait deux rochers et qu’il y aurait toujours deux rochers : un rocher visible et un rocher invisible. Le rocher visible, c’est le Rocher sur lequel nous nous trouvons, le Rocher de la Principauté que je souhaite désormais servir de tout mon cœur. Mais, selon les Saintes Écritures, il existe un rocher invisible et ce rocher invisible, c’est Dieu lui-même. Dieu est le Rocher car il est et demeurera fidèle à sa promesse. N’oublions jamais que ce Rocher invisible doit demeurer le fondement du Rocher visible et de tout ce qu’il représente. Deo Juvante. Ma prière pour ceux que le Seigneur me confie aujourd’hui c’est que pendant mes années de mission en Principauté, je puisse humblement vous aider à faire l’expérience bouleversante que Dieu est un Rocher, un Rocher fidèle et sûr, qui vous accueillera toujours et sera toujours accessible. Que par l’intercession de sainte Dévote, Dieu bénisse le Prince et sa famille, la Principauté et le diocèse de Monaco."

Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello
À la fin de la célébration, c’est l’archevêque qui salue le prince et la princesse avant qu’ils ne repartent.
À la fin de la célébration, c’est l’archevêque qui salue le prince et la princesse avant qu’ils ne repartent. Photo Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.