“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Les jeunes monégasques ont fêté l'arrivée des grandes vacances avec le 4e "Splash Party" dans la piscine du port Hercule

Mis à jour le 20/06/2019 à 10:00 Publié le 20/06/2019 à 10:30
Ballons, jeux gonflables, bouées, musique...Le Stade nautique Rainier-III s’est transformé en pool party.

Ballons, jeux gonflables, bouées, musique...Le Stade nautique Rainier-III s’est transformé en pool party. Photo Agathe Marty

PHOTOS. Les jeunes monégasques ont fêté l'arrivée des grandes vacances avec le 4e "Splash Party" dans la piscine du port Hercule

Jeux gonflables immenses, plongeoir, toboggan, musique, boissons et glaces à volonté : les jeunes de la Principauté avaient de quoi s’amuser ce mercredi à la piscine du port Hercule.

C’est la 4e année que la mairie organise cette "Splash party" pour les ados de 12 à 17 ans. Sans les parents pour les surveiller, c’était le meilleur moyen pour eux de fêter l’arrivée des grandes vacances.

"Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait une telle ambiance, c’est vraiment génial. On se retrouve avec les copines sans que les parents nous surveillent, c’est trop cool", s’enthousiasme Juliette, 14 ans.

Pas de parents, oui, mais une sécurité renforcée au bord des bassins, pour éviter tout accident.Jacques Pastor, adjoint au maire, semble avoir tout prévu: "On a mobilisé le personnel permanent de la piscine, les maîtres nageurs et six agents de sécurité.On attend plus de 200 enfants, c’était nécessaire."

De quoi rassurer les parents et ravir les ados.

Illustration
Illustration Photo Agathe Marty
Illustration
Illustration Photo Agathe Marty
Illustration
Illustration Photo Agathe Marty

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct