“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. L’éblouissement toujours au rendez-vous au 44e Festival international du Cirque de Monte-Carlo

Mis à jour le 18/01/2020 à 17:51 Publié le 18/01/2020 à 17:51
Sergey Nestorov accompagne ses tigres blancs avec une confiance mutuelle.

Sergey Nestorov accompagne ses tigres blancs avec une confiance mutuelle. Photo Sébastien Botella

PHOTOS. L’éblouissement toujours au rendez-vous au 44e Festival international du Cirque de Monte-Carlo

Le 44e Festival international du Cirque de Monte-Carlo a accueilli ses premiers 3.800 spectateurs jeudi 16 janvier autour du prince Albert II, de la princesse Stéphanie, Pauline et Louis Ducruet.

Jeudi soir, le premier spectacle de sélection du Festival international du cirque de Monte-Carlo a lancé sa 44e édition avec quelque 3.800 spectateurs, dont le prince Albert II, sa sœur cadette présidente du festival la princesse Stéphanie et ses enfants Pauline et Louis Ducruet.

Et toujours des numéros à couper le souffle jusqu’à plus de minuit et demi. Car il y a certes les prouesses vertigineuses comme les acrobaties de la troupe acrobatique de Shandong (avec un coup de cœur pour les "Spinning plates") ou celle des "Five Boys", ou le trapèze volant des Tuniziani ou encore la bascule de la troupe Zola de Mongolia Circus (un autre coup de cœur).

Mais le festival, c’est aussi - et même avant tout - beaucoup d’amour et de tendresse. Dans le sillage de son père le prince Rainier-III, la princesse Stéphanie sait accueillir et mettre à l’honneur des artistes qui vivent le cirque dans leur chair.

Des générations d’hommes et de femmes qui se succèdent sur la piste de l’espace Fontvieille et sous les grands chapiteaux du monde. C’est ainsi qu’ici, à Monaco, les numéros avec les animaux montrent toute l’extraordinaire relation des dompteurs ou dresseurs avec leurs bêtes.

Entre Sergey Nesterov et ses tigres blancs, c’est éloquent. Encore un coup de cœur.

>> LIRE AUSSI. Les cirques avec animaux : "Une fausse polémique qui fait mal" pour la princesse Stéphanie

Incroyables prouesses de la troupe Zola de Mongolia Circus dans une succession d’exercices avec la bascule.
Incroyables prouesses de la troupe Zola de Mongolia Circus dans une succession d’exercices avec la bascule. Photo Sébastien Botella
Dans leur long numéro “Spinning plates”, les jeunes femmes de la troupe acrobatique de Shandong font virevolter les assiettes avec une dextérité.
Dans leur long numéro “Spinning plates”, les jeunes femmes de la troupe acrobatique de Shandong font virevolter les assiettes avec une dextérité. Photo Sébastien Botella
La parade des artistes donne le ton d’une soirée qui dure plus de quatre heures.
La parade des artistes donne le ton d’une soirée qui dure plus de quatre heures. Photo Sébastien Botella
Pas de cirque sans clown! Jeudi soir, c’est Elastic Comedie qui a donné le ton et est venu pas moins de trois fois en piste. Décoiffant!
Pas de cirque sans clown! Jeudi soir, c’est Elastic Comedie qui a donné le ton et est venu pas moins de trois fois en piste. Décoiffant! Photo Sébastien Botella
Confiance, amour et tendresse entre le dompteur et son fauve.
Confiance, amour et tendresse entre le dompteur et son fauve. Photo Sébastien Botella

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.