“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le nouvel accès piéton souterrain qui mène à la gare SNCF de Monaco en service

Mis à jour le 14/12/2018 à 08:55 Publié le 14/12/2018 à 13:50
Le prince Albert II a inauguré, ce jeudi, ce cheminement souterrain qui relie la gare SNCF au boulevard de Suisse et devrait fluidifier la circulation routière boulevard Princesse Charlotte. Coût: 10 M €.

Le prince Albert II a inauguré, ce jeudi, ce cheminement souterrain qui relie la gare SNCF au boulevard de Suisse et devrait fluidifier la circulation routière boulevard Princesse Charlotte. Coût: 10 M €. Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. Le nouvel accès piéton souterrain qui mène à la gare SNCF de Monaco en service

Inauguré ce jeudi par le Prince, le tunnel relie la gare au boulevard de Suisse et va permettre d’améliorer la circulation sur le boulevard Princesse-Charlotte, encombré aux heures de pointe à cause des piétons

C’est un tunnel, long de 80 mètres. Aux façades multicolores. Marron, d’abord, pour rappeler la terre et le caractère souterrain de la gare ferroviaire de Monaco. Bleu, ensuite, pour rappeler que le ciel azur émerge petit à petit au fil des mètres et des escalators parcourus.

Ce jeudi matin, un nouvel accès piéton, reliant la gare à l’embranchement des boulevards Princesse Charlotte et de Suisse, a été inauguré par le prince Albert II.Et mis en service, dans la foulée, après près de deux années de chantier.

L’objectif de cette galerie – dont le coût est estimé à 10 millions d’euros – est clair. Déporter une partie du flot journalier de voyageurs dont 40 % sortent habituellement par le pont Sainte-Dévote, avant d’emprunter le passage clouté pour se rendre à l’est du territoire.

Ce jeudi, le prince Albert II a inauguré le tunnel souterrain avant de le traverser de la gare au boulevard de Suisse.
Ce jeudi, le prince Albert II a inauguré le tunnel souterrain avant de le traverser de la gare au boulevard de Suisse. Photo Jean-François Ottonello

"Cette circulation piétonne a pour effet de ralentir le flux des véhicules automobiles [sur le boulevard Princesse Charlotte, ndlr] tout particulièrement aux heures de pointe le matin et le soir", a expliqué Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, dans son discours d’inauguration.

Notons également que selon le chef de gare, Patrick Dubief, le flux journalier se divise entre les sorties de Fontvieille (40%), le pont Sainte-Dévote (40%) et le vallon Sainte-Dévote (20%).

25.000 voitures par jour sur le boulevard Princesse-Charlotte

Un point noir, parmi d’autres, pour accéder à la Principauté par les avenues de Roqueville et d’Alsace en arrivant de Beausoleil.

Pour le réaliser, il a fallu extraire pas moins de 10000 tonnes de calcaire.
Pour le réaliser, il a fallu extraire pas moins de 10000 tonnes de calcaire. Photo DR

"Rien que sur la journée de ce mercredi, 25.000 véhicules sont passés par le boulevard Princesse Charlotte dans les deux sens de circulation, confirme Jean-Luc Puyo, directeur de la Direction de l’aménagement urbain. Dont 2100 rien que le matin, en heures de pointe."

Il faudra sans doute quelques jours aux usagers du chemin de fer pour découvrir ce nouveau raccourci. Et s’approprier ces lieux qui présentent plus de sécurité.

Cet accès souterrain limitera le passage conséquent de piétons qui traversaient au niveau du pont Sainte-Dévote pour accéder à la gare, entraînant des bouchons aux heures de pointe sur le boulevard Princesse-Charlotte.
Cet accès souterrain limitera le passage conséquent de piétons qui traversaient au niveau du pont Sainte-Dévote pour accéder à la gare, entraînant des bouchons aux heures de pointe sur le boulevard Princesse-Charlotte. Photo Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct