“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS et VIDEO. Vif succès de la journée portes ouvertes des pompiers de Monaco

Mis à jour le 24/06/2019 à 08:29 Publié le 24/06/2019 à 08:00
En quelques minutes, les petits pouvaient éteindre un feu, sauver quelqu’un ou grimper à la grande échelle.

En quelques minutes, les petits pouvaient éteindre un feu, sauver quelqu’un ou grimper à la grande échelle. Photo Cyril Dodergny

PHOTOS et VIDEO. Vif succès de la journée portes ouvertes des pompiers de Monaco

Cinq ans après leur dernière opération portes ouvertes, les pompiers de Monaco ont reçu enfants et parents en masse, ce dimanche, pour présenter leur métier, sensibiliser et tout simplement partager

Ce sont les super-héros du quotidien et ils n’émerveillent pas que les enfants. Au hit-parade des professions les plus appréciées, les pompiers sont des habitués du podium. Un amour qui ne s’effrite pas. Preuve encore, hier, à l’occasion des Journées portes ouvertes organisées dans les casernes de la Condamine et de Fontvieille, à Monaco.

Voilà cinq ans que les soldats du feu monégasques n’avaient pas accueilli le public dans leur antre et, dès 10 heures, les différents ateliers mis en place étaient pris d’assaut par le grand public.

Devant la ludothèque, le long du boulevard Albert-1er, les bambins étaient aux anges au moment d’enfiler la tenue de leurs idoles pour éteindre, eux-mêmes, un feu naissant ! La lance à incendie reposée, ne restait plus qu’à bondir (de joie) dans l’un des nombreux engins exposés sur le parking.

Avant le Graal, la grande échelle !

Illustration
Illustration Photo Cyril Dodergny

Mis en situation

Objet de tous les fantasmes, l’escalier télescopique avait été déployé dans la cour de la caserne de la Condamine. A son pied, une file d’attente garnie, sans cesse renouvelée par des petit(e)s en quête de sensations fortes. De retour sur terre, des étoiles dans les yeux, la grande majorité n’a pas résisté à l’envie de braver le parcours sportif spécialement conçu par leurs hôtes.

Descendre la fameuse barre de pompier, courir sur une poutre, tracter un mannequin pour le mettre hors de danger et enfin s’extirper du champ d’action par un tunnel en rampant. Un parcours du combattant effectué grâce aux conseils de pompiers attentionnés et duquel chaque enfant est ressorti avec la banane et… une sucette !

300 dessins d’enfants

Des enfants qui, pour beaucoup, avaient déjà été sollicités pendant l’année scolaire (dans les classes élémentaires) pour réaliser des dessins à destination des anges gardiens de la Principauté.

Feu vert donné par Isabelle Bonnal, directrice de l’Éducation nationale, le commandant de Gabriel a coordonné cette opération avec Armelle Borro, responsable du Centre de formation pédagogique. 300 dessins qui tapissaient hier les murs d’un garage de la caserne.

Illustration
Illustration Photo Cyril Dodergny

Et devinez quoi, chaque pompier reproduit y arborait le sourire ! « Toutes les écoles ont joué le jeu et certains dessins donnent une interprétation très ciblée de notre mission », s’est félicité le commandant Marc DeGabriel.

La jeunesse qui était également représentée par les sapeurs-pompiers du SDIS de Contes.

À l’heure du déjeuner, la barre des 1 000 visiteurs avait déjà été passée, notamment grâce à un système de vases communicants avec la 2e Rencontre des Sites historiques Grimaldi, place du Palais, où un vieil engin reconverti en véhicule d’intervention pour les feux de forêt était exposé avec une invitation à descendre aux portes ouvertes.

Illustration
Illustration Photo Cyril Dodergny
Illustration
Illustration Photo Cyril Dodergny
Photo Cyril Dodergny
Photo Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.