“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. En marge de la Sainte-Barbe, le prince Albert-II dévoile une statue en hommage aux pompiers monégasques morts pour la France en 14-18

Mis à jour le 05/12/2018 à 09:06 Publié le 05/12/2018 à 10:45
Le souverain a dévoilé une statue en hommage aux quatorze sapeurs-pompiers de Monaco, morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale.

Le souverain a dévoilé une statue en hommage aux quatorze sapeurs-pompiers de Monaco, morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale. Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. En marge de la Sainte-Barbe, le prince Albert-II dévoile une statue en hommage aux pompiers monégasques morts pour la France en 14-18

À l’occasion de la Sainte-Barbe, le prince Albert II a dévoilé une œuvre d’art en bronze rendant hommage aux quatorze soldats du feu morts au front lors de la Première Guerre mondiale

Garés sur la place du Campanin, les camions de pompiers actuels flirtent avec un autopompe flambant neuf de… 1911. Plus loin, on se plaît à lorgner sur une Ford T d’antan, jadis propriété du prince Rainier III.

"Il l’a vendu à mon père en 1968, sourit PhilippeMazza, son propriétaire actuel. Les Américains, nos alliés, sont venus faire la guerre enFrance avec ce type de voitures aménagées en ambulances".

Ici et là, quatorze hommes portent l’uniforme de Poilus. Hier, après une cérémonie en l’église Saint-Nicolas, la célébration de la Sainte-Barbe* a été l’occasion de fêter le centenaire de la fin de la première guerre mondiale. LaGrande Guerre. Celle qui a vu quatorze hommes du corps des sapeurs-pompiers de Monaco, justement, tombés au champ d’honneur.Morts pour la France.

[*Sainte-patronne des sapeurs-pompiers.]

Photo Jean-François Ottonello

Devoir de mémoire

Outre les traditionnels dépôts de gerbe et l’énoncé, toujours poignant, des grades et noms de ces défunts et vaillants soldats, le souverain a dévoilé une statue en bronze. Une œuvre d’art pensée par le sculpteur Blaise Devissi, à l’image de son arrière-grand-père, Léon Decorce.

"Il a fait la bataille de Verdun et m’a parlé de l’absurdité de la guerre", confie-t-il. L’artiste a ainsi érigé une œuvre représentant un sapeur-pompier sur le point de quitter sa caserne pour partir à la guerre.

De soldat du feu, il devient un soldat du front. Il arbore le port complet de la tenue du Poilu, laissant glisser délicatement son casque et sa tenue d’intervention derrière lui.Le fusil a remplacé la hache et les tuyaux, à qui il tourne le dos.

Photo Jean-François Ottonello

Sa posture tournée vers le nord témoigne d’une détermination à combattre mais le visage tourné vers le centre de secours dévoile aussi un attachement à son métier.Au corps des sapeurs-pompiers qu’il est contraint d’abandonner par devoir.

"Parmi eux se trouvait le premier commandant de compagnie, le capitaine Auguste Picandet, relate le lieutenant-colonel Norbert Fassiaux, chef de corps des sapeurs-pompiers, insistant sur le devoir de mémoire. Qui, autour de nous, n’a pas été touché dans sa famille, de près ou de loin, par ce désastre? C’est pour nous qu’ils ont donné leur vie et nous leur devons une immense reconnaissance."

Cérémonie de la Sainte Barbe à Monaco en présence du prince Albert II, avec dévoielement de la statue en hommage aux 14 sapeurs pompiers monégasques morts pour la France lors de la 1ère Guerre Mondiale créée par l'artiste Blaise Devessi. CEREMONIE SAINTE BARBE MONACO
Cérémonie de la Sainte Barbe à Monaco en présence du prince Albert II, avec dévoielement de la statue en hommage aux 14 sapeurs pompiers monégasques morts pour la France lors de la 1ère Guerre Mondiale créée par l'artiste Blaise Devessi. CEREMONIE SAINTE BARBE MONACO Photo Jean-François Ottonello

Passé les hommages, ce haut gradé a ensuite évoqué le bilan opérationnel de l’année en cours, déjà plus élevé que l’année de référence en 2015.

"On devrait approcher les 10.000 interventions", a-t-il expliqué avant d’évoquer les projets futurs, à savoir le centre de gestion des événements et de conduite des opérations de secours qui sera livré en mars 2019 et l’acquisition de drones équipés de caméras, capables de voir de jour comme de nuit.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct