“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Mis à jour le 18/09/2018 à 10:10 Publié le 18/09/2018 à 12:00
Au neuvième étage, celui des suites, les chambres misent sur le confort renouvelé.

Au neuvième étage, celui des suites, les chambres misent sur le confort renouvelé. Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

L'établissement arrive au terme d'une année de travaux qui ont permis d'entièrement repenser l'esprit de l'hôtel. Qui met l'accent sur une atmosphère davantage chaleureuse et confortable

Depuis son ouverture en 2001, l'établissement n'avait pas connu pareille mutation. Le Columbus a changé de peau. Le premier boutique hôtel de Fontvieille est en phase d'achèvement d'une année de travaux - tout en continuant son activité -, initiée pour se donner un nouveau visage.

Le groupe London & Regional Properties, propriété des frères Livingstone, a injecté 15 millions d'euros pour rénover les 181 chambres et suites. Et repenser les lieux de vie de l'établissement, qui voit aussi le départ de son directeur général, Bastien Anouil, pour l'Angleterre.

Beaucoup de changements pour l'hôtel, qui s'observent dès l'entrée où l'esprit cosy et discret du Columbus d'antan a évolué. L'ambiance tamisée, en effet, avait vécu. Domine désormais une déclinaison de bleu qui se marie avec des éléments cuivrés et dorés que l'on retrouve sur les murs et le mobilier. L'accent est mis sur la convivialité avec les canapés, fauteuils et la bibliothèque qui invitent à la détente.

La réception de l’hôtel, réchauffée par les tons de bleu et de doré choisis par les décorateurs.
La réception de l’hôtel, réchauffée par les tons de bleu et de doré choisis par les décorateurs. Photo JFO

Luxe simplifié

Une volonté de "comme à la maison", leitmotiv de l'ambiance distillée désormais par l'équipe de l'hôtel. "Celle d'une résidence sur la Riviera, comme une maison de famille", glisse Gerard Arazo Riera, directeur des ventes et du marketing, arrivé il y a un an du Carlton à Cannes pour repositionner l'établissement monégasque. Il prône un "luxe simplifié" pour le Columbus qui offre "une qualité de services digne d'un quatre-étoiles".

Si le prix des chambres a augmenté avec la rénovation de l'hôtel (à partir de 160 euros la nuit ce mois-ci), il demeure "très compétitif", assure Gerard Arazo Riera, qui avance l'avantage d'être le seul hôtel de Fontvieille et un lieu de rencontre dans le quartier. Pour le grand public, en effet, le Columbus veut redevenir un lieu de vie chaleureux.

Fermé il y a quatre ans, puis rouvert ponctuellement, le restaurant de l'hôtel est aujourd'hui pleinement actif. Baptisé "Tavola", d'inspiration italienne, il propose une cuisine familiale servie entre la salle et la terrasse donnant sur la Roseraie.

Une des chambres
Une des chambres Photo JFO

Les appartements livrés en fin d'année

Plus smart, l'hôtel compte désormais sur un bar ouvert de 17 h à 1 h du matin où un mixologue concocte des cocktails selon l'humeur des clients, dans une ambiance capitonnée, façon bar anglais.

Cette année de travaux était aussi celle d'une volonté de transformer l'ex-business center en résidence avec une douzaine d'appartements bénéficiant du service hôtelier. Ces derniers sont encore en chantier et devraient être livrés en fin d'année. Comme le penthouse : un appartement posé sur le toit de 130 mètres carrés avec terrasse panoramique et piscine privée.

De quoi donner un argument de taille à l'hôtel qui entend décrocher une quatrième étoile.

Le bar
Le bar Photo JFO

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct