Rubriques




Se connecter à

PHOTOS. Albert II dans les pas d'Albert Ier à Funchal

À Madère, le souverain a inauguré mardi soir une place qui porte le nom de son trisaïeul. Aujourd'hui, il découvrira les îles Desertas, que le prince Albert Ier explora en son temps

C.V. Publié le 07/09/2017 à 05:16, mis à jour le 07/09/2017 à 10:55
Mardi, le souverain a dévoilé le bronze installé sur la place Albert-Ier à Funchal, en présence de l'artiste Manuela Aranha et du maire, Paulo Cafôfo. Photo Axel Bastello / Palais princier

Après quelques jours de vacances au mois d'août, le prince Albert II a retrouvé le chemin des voyages officiels. Mardi matin, le souverain s'est envolé pour le Portugal, à l'occasion d'une visite "à caractère diplomatique, historique et scientifique", précise le Palais princier.

À Lisbonne d'abord, le prince s'est entretenu avec le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, qui l'a reçu au Palais national de Belem. Ensemble, les deux hommes d'État ont évoqué les relations entre les deux pays et des questions de protection de l'environnement, et particulièrement le sujet des aires marines protégées.

Une discussion qui faisait écho à la suite du déplacement du souverain. Car l'avion princier s'est ensuite posé à Madère. L'île portugaise, dans l'océan Atlantique, est la première étape du Yersin, navire des Explorations de Monaco, parti de la Principauté en juillet dernier.

Une exposition hommage

Cette étape en Macaronésie n'est pas due au hasard. L'île de Madère fut prisée du prince Albert Ier qui y fit de nombreux séjours scientifiques à la fin du XIXe siècle. Ainsi, la commune de Funchal a choisi de baptiser une de ses places « Prince-Albert-Ier ». Une esplanade ouverte sur la mer, dans les nouveaux quartiers de la ville. Un moment insolite pour des touristes, dont plusieurs Français, qui ont assisté au dévoilement de la plaque par le souverain, sous un soleil de plomb.

 

 

Au musée d'Histoire naturelle, une exposition rend hommage au travail du prince Albert Ier à Madère. Autour du souverain, Thomas Fouilleron, directeur des Archives du Palais ; Robert Calcagno, directeur de l'Institut océanographique ; le maire de Funchal, Paulo Cafôfo ; Manuel Biscoito, conservateur du musée d'Histoire naturelle, et Patrick Piguet, conservateur du Musée océanographique. Photo Axel Bastello / Palais princier.

Dans la foulée, le prince Albert II s'est rendu au musée d'Histoire naturelle où vient d'ouvrir une exposition qui retrace les séjours scientifiques du prince Albert Ier à Madère. Ce projet, réalisé par les équipes des Archives du Palais princier, en coordination avec le Musée océanographique, est pensé comme un carnet de voyages du parcours d'Albert Ier sur l'île et ses travaux entre 1879 et 1912.

Hier matin, un moment plus solennel ponctuait la visite du souverain. Il avait choisi de se rendre à l'église Notre-Dame de Monte, sainte patronne de Madère. Monte est un district de Funchal, sur les hauteurs de la ville, que le souverain a rejoint en téléphérique. Sur place, il s'est incliné sur le tombeau de l'empereur Charles Ier d'Autriche, béatifié par Jean-Paul II en 2004.

Au cours de cette visite, une prière a été dite en mémoire des treize victimes qui ont perdu la vie, le 15 août dernier à Monte, au cours des célébrations de l'Assomption alors qu'un chêne déraciné s'est écrasé sur la foule.

À bord d'un carrosse de cesto. Photo Axel Bastello / Palais princier.

Pour finir, le souverain a pris place à bord d'un carrosse de Cesto, un traîneau en osier, célèbre attraction de Madère, en compagnie du président du gouvernement régional, Miguel Albuquerque, pour effectuer une descente dans les rues en pente de Funchal.

À bord du Yersin

En fin de journée, le prince Albert II devait enfin gagner le Yersin pour retrouver l'équipage et les scientifiques, et participer aux premières missions réalisées sur le navire. Un atelier d'experts a notamment présenté une synthèse sur le phoque moine, espèce très menacée.

 

Dans le cadre du programme de protection mis en œuvre par le gouvernement local, les Explorations de Monaco mettent à disposition des équipes de l'Instituto das Florestas Conservaçao e Natureza le Yersin ainsi que des plongeurs spécialisés pour achever la cartographie de l'habitat du phoque moine sur le nord de l'île de Madère.

Aujourd'hui, l'équipe emmenée par le souverain doit partir à la découverte des îles Desertas, archipel inhabité au large de Madère, avec l'exploration de deux grottes et l'observation de phoques moines, de cétacés et d'oiseaux marins. Sur les traces du prince Albert Ier qui visita lui aussi cet archipel il y a un siècle…

Sur la tombe de Charles-Ier d'Autriche.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.