“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Philharmonique : la symphonie de Mort à Venise ce vendredi

Mis à jour le 05/06/2019 à 10:10 Publié le 05/06/2019 à 10:10
Le Vénézuélien Domingo Hindoyan, nouveau venu dans le monde des chefs d’orchestre.	(DR)

Philharmonique : la symphonie de Mort à Venise ce vendredi

Nul n’a oublié la musique prenante, voluptueuse, envoûtante, qui accompagnait le film Mort à Venise de Visconti (la lente agonie du personnage incarné par Dirk Bogarde après avoir laissé fuir le jeune Polonais dont il était épris à qui il n’avait pas osé parler).

Nul n’a oublié la musique prenante, voluptueuse, envoûtante, qui accompagnait le film Mort à Venise de Visconti (la lente agonie du personnage incarné par Dirk Bogarde après avoir laissé fuir le jeune Polonais dont il était épris à qui il n’avait pas osé parler).

La musique était celle du quatrième mouvement, adagietto, de la cinquième symphonie de Mahler.

Cette symphonie monumentale qui dure près d’une heure et quart, et qui est rarement jouée en raison de sa longueur sera interprétée, vendredi soir, en l’Auditorium Rainier-III, par le Philharmonique de Monte-Carlo.

L’orchestre sera placé sous la baguette d’un nouveau venu dans le monde des grands chefs d’orchestre, le Vénézuélien Domingo Hindoyan.

Une soliste révélée à Vienne en 2012

Au cours du même concert, on entendra le concerto pour violon de Stravinsky, interprété en soliste par la violoniste norvégienne Vilde Frang, elle aussi récemment entrée dans le monde des solistes internationaux, ayant été révélée en 2012 lors d’un concert avec le Philharmonique de Vienne dirigé par Bernard Haitink.

Deux jeunes artistes prêts à faire vivre des musiques qui, pour être mortes à Venise, ne demandent qu’à être ressuscitées à Monaco…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.