“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Petit à petit, redevenir solide

Mis à jour le 07/12/2019 à 10:19 Publié le 07/12/2019 à 10:19
Buteur providentiel à Toulouse, Gelson Martins pourrait retrouver sa place dans le onze de départ, ce soir.

Buteur providentiel à Toulouse, Gelson Martins pourrait retrouver sa place dans le onze de départ, ce soir. AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Petit à petit, redevenir solide

En recevant une équipe d’Amiens dans le dur (trois défaites de rang), Monaco doit surfer sur son succès ramené de Toulouse, mercredi, pour continuer à grimper au classement

Le stade Louis-II va sonner creux pour la réception d’Amiens, 17e. Non pas que l’affiche n’attire pas les foules - en fait, si, un peu - mais surtout parce que le climat social actuel en France ne va pas aider à garnir les tribunes monégasques puisque le trafic SNCF est quasi nul (voir ci-dessous). C’est donc dans une ambiance presque confidentielle que l’ASM va accueillir une équipe malade, Amiens reste sur trois défaites consécutives importantes contre Rennes (1-3), Strasbourg (0-4), et Montpellier (2-4) et n’a jamais gagné sur le Rocher. Ça tombe plutôt bien puisque la bande à Jardim a besoin de points et surtout de bonifier sa victoire obtenue à Toulouse, mercredi. « On sait qu’il faut enchaîner, qu’il faut faire des séries. Gagner à Toulouse (2-1), c’était un peu une obligation, avance Benjamin Lecomte. Mais on se concentre sur nous. On sait qu’il faut enchaîner. On a perdu des points un peu bêtement. C’est pour ça qu’on est satisfaits de ramener ces 3 points de Toulouse. Là, il y a la réception d’Amiens, qui ne va pas être forcément facile ». Prudent, le portier monégasque s’attend à affronter un adversaire « qui cherche à aller récupérer des points à l’extérieur, c’est le genre d’équipe solide ».

Favori sur le papier, Monaco ne doit plus perdre de points en route, surtout face à une équipe dont le budget annuel correspond au prix aligné par l’ASM pour recruter Keita Baldé à l’été 2017 (30 M). Malgré tout, les matches se gagnent sur le terrain et non avec un tableau Excel. C’est d’ailleurs la marotte de Jardim qui a tenu à préciser que son adversaire du soir n’avait pas joué cette semaine (Amiens-Reims a été reporté). « Amiens sera plus frais, c’est sûr. Mais nous aussi, on en a profité, contre Toulouse (Monaco - Paris-SG, prévu dimanche dernier, avait été reporté). Peut-être que c’est pour ça qu’on a été plus forts en deuxième mi-temps face à Toulouse. Maintenant, c’est à nous de bien faire notre travail à la maison, de rester forts ». Un match qui pourrait voir le retour de Cesc Fabregas dans le onze de départ ? Peut-être. Crédité d’une bonne rentrée à Toulouse, l’Espagnol tape à la porte même si son utilisation depuis le début de la saison interroge. Jardim s’explique : « Cesc Fabregas a joué, mais après il s’est blessé... Nous avons un bel effectif, avec quatre ou cinq joueurs dans cette zone. Là j’ai pris la décision de le garder pour la deuxième mi-temps à Toulouse, mais je compte sur lui à 100 % comme sur les autres. L’équipe a des solutions et tous les joueurs sont importants. Mais bien entendu qu’on compte beaucoup sur Cesc, sa technique incroyable, sa vision, son expérience et son leadership ».

A 32 ans, l’Espagnol est moins exposé sur les matches à domicile, où Monaco a majoritairement la balle car on imagine mal les Amiénois venir concurrencer l’ASM dans la possession. Et face à une équipe qui va surtout venir pour ne pas s’exposer, sa qualité de passe sera précieuse. Car malgré la faible affluence attendue, Monaco n’a pas le choix face à Amiens s’il souhaite se rapprocher du podium, il faut l’emporter et peu importe la manière. Comme à Toulouse, en somme.

0


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.