“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Paul Croesi aux Jeux Olympiques de la Jeunesse

Mis à jour le 06/02/2016 à 05:05 Publié le 06/02/2016 à 05:05
Florian Roux (entraîneur) Paul Croesi, Yvette Lambin-Berti (secrétaire général du Comité olympique monégasque) monégasque et Sébastien Gattusso (chef de mission).

Florian Roux (entraîneur) Paul Croesi, Yvette Lambin-Berti (secrétaire général du Comité olympique monégasque) monégasque et Sébastien Gattusso (chef de mission). Stéphane Maggi

Paul Croesi aux Jeux Olympiques de la Jeunesse

Le jeune skieur alpin monégasque sera l'unique représentant de la Principauté en lice à Lillehammer, en Norvège, du 12 au 21 février

Le 27 février 1994 se terminaient les 12e Jeux Olympiques d'hiver à Lillehammer (Norvège). Vingt-deux ans après, le 12 février 2016, s'ouvriront à Lillehammer, dans le même stade olympique, les 2es Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver. Plus de 70 nations y seront représentées avec des athlètes (1 100) âgés entre 14 et 18 ans. Les couleurs de Monaco seront défendues par le skieur alpin Paul Croesi. Lors des premiers JOJ d'hiver (Innsbruck, 2012), les bobeurs Rudy Rinaldi et Jérémy Torre avaient décroché une troisième place historique puisqu'il s'agissait de la première médaille olympique gagnée par des athlètes de la Principauté. Bis repetita en Norvège ?

« L'élément primordial des JOJ reste la formation et l'accumulation d'expérience », souligne Yvette Lambin-Berti, secrétaire général du Comité olympique monégasque. « La participation à une telle manifestation sportive internationale constitue une étape marquante et importante dans la carrière des jeunes sportifs. »

Double projet : ski et études

Licencié à la Fédération monégasque de ski, Paul Croesi s'alignera dans quatre épreuves : super G (le 13 février), super-combiné (le 14), slalom géant (le 17) et slalom (le 19). « Il y aura un peu de pression mais aussi la volonté de bien faire », souligne le jeune athlète qui reste sur une belle prestation lors d'une récente course internationale à Combloux, se classant 14e au général, mais surtout 2e de sa catégorie (1998), engrangeant au passage 49 points FIS (Fédération international de ski). À 17 ans, du haut de ses 1,80 m (pour 80 kg), il mène de front un double projet : le ski (au sein d'une structure privée, aux côtés de Florian Roux, son coach qui s'occupe de lui à temps plein, tant pour la préparation technique que physique) et ses études d'hôtellerie (il est élève au lycée technique et hôtelier de Monaco et passera son bac à la fin de l'année). « Pas évident de jongler avec les deux, mais mes professeurs jouent le jeu et je les en remercie. Tout comme le Comité olympique monégasque qui me suit aussi attentivement, m'aide et me permet de participer à ce type d'épreuves de haut niveau. »

En Norvège, Paul croisera ce qui se fait de mieux au niveau mondial. « Je ne connais pas du tout ce pays. La neige sera dure, ce sera de la glace, ce qui créera de bonnes conditions. Quant au niveau de la compétition, il sera à coup sûr très fort », confie celui qui privilégie les épreuves techniques (slalom).

Apprendre et partager

Organisés cette année dans un pays au riche passé olympique, doté de sites grandioses, ces JOJ se distingueront des autres compétitions sportives par sa capacité exceptionnelle à allier sport d'élite et atmosphère de fête, tout en offrant la possibilité aux jeunes d'apprendre et d'être guidés par le sport.

En marge des compétitions, le programme « Learn & Share » du CIO (Comité international olympique) constituera un autre élément essentiel. Les jeunes athlètes auront l'opportunité de participer à des ateliers et autres activités autour des valeurs olympiques « excellence, amitié, respect » et 15 sportifs de haut niveau partageront en outre leurs expériences olympiques. Une belle occasion pour Paul Croesi de croiser ces « athlètes modèles ». Des JOJ aux Jeux Olympiques, il n'y a qu'un pas qu'il aimerait, bien sûr, franchir. « C'est dans deux ans. Ce serait le top en effet ! »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct