Pass sanitaire, restrictions de circulation... Ce qu'il faut savoir sur la Nuit des Pêcheurs à Toulon

Dimanche 8 août à partir de 17h, sur le littoral du Mourillon à Toulon, les plus gourmands pourront s’attabler pour déguster sardines grillées, daube de poulpe, et autres plats aux saveurs maritimes.

Mathilde Desgranges Publié le 07/08/2021 à 17:02, mis à jour le 07/08/2021 à 17:02
Ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas s’asseoir derrière les longues tables de bois dressées pour l’occasion pourront profiter de la vente à emporter. Photo archives E. E.

Avis aux mangeurs de poissons, de crustacés et autres fruits de mer, la 19e édition de la Nuit des Pêcheurs, c’est dimanche soir!

Dès la fin d’après-midi (ouverture du site à 17h), au port Saint-Louis-du-Mourillon, les plus gourmands pourront s’attabler sur les terre-pleins du port pour déguster fruits de mers et poissons tantôt grillés, tantôt en salades ou en daube...

Pass sanitaire obligatoire

Ceux qui ne peuvent (ou ne veulent) pas s’asseoir le long des longues tables de bois dressées pour l’occasion ne seront pas en reste puisqu’ils pourront profiter de la vente à emporter.

Pour le plaisir des oreilles, la musique du groupe Les Coureurs d’Océans animera la soirée. Les mets iodés sont proposés par neuf pêcheurs professionnels, dont deux pêcheurs du port de Toulon et douze artisans locaux.

 

L’entrée est libre mais elle reste soumise à la présentation du fameux pass sanitaire et à une régulation de type "fan zone".

Impossible, donc, d’apporter des engins pyrotechniques mais aussi des bouteilles, des verres, des canettes ou encore des skate-board.

L’événement entraîne des restrictions de circulation, notamment des interdictions de stationnement le long du littoral Frédéric-Mistral et au pied du Fort Saint-Louis.

La navigation est également interdite sur le plan d’eau du Port Saint-Louis-du-Mourillon, dimanche, entre 16h et minuit.

Pensez à consulter le site de la ville pour connaître l’ensemble des rues concernées par des restrictions.

Cyril Scichilone, premier prud’homme du port de pêche de Toulon. Photo Valérie Le Parc.

"Les Toulonnais adorent la bouillabaisse"

Questions à Cyril Scichilone, premier prud’homme du port de pêche de Toulon.

Quels sont aujourd’hui les clients des pêcheurs?
On a changé de clientèle. Avant, on dépendait beaucoup du marché. Aujourd’hui, quand on rentre au port avec nos poissons, on les vend d’abord aux mareyeurs. Après, on se tourne vers les restaurateurs et les poissonniers. On les vend aussi aux particuliers: on a deux stands de vente sur le port de Toulon. Ce sont les produits de notre propre pêche que nous vendons directement du mardi au samedi en rentrant de la pêche.
Il faut venir tôt! Voyez, on est rentré de la pêche vers 6h du matin, et là, à 9h30, on va bientôt remballer le stand parce qu’il ne reste déjà quasiment plus rien.

Avec le retour à la mode du "consommer local", constatez-vous davantage de locaux dans vos clients?
Ah oui, il n’y a que des locaux. Ce sont quasiment toujours les mêmes visages qu’on voit défiler chaque jour. Ces habitués se déplacent au port juste pour acheter nos poissons et repartent en voiture. C’est pratique pour eux, on est juste à côté du parking. Ils achètent des poissons plus nobles en général, ils y mettent le prix.

Quels sont les poissons préférés des Toulonnais?
Ils adorent la bouillabaisse! Dès qu’il y a un rayon de soleil, les ventes de bouillabaisses explosent. Ils nous appellent même avant de venir pour réserver. C’est surtout la bouillabaisse et la girelle que les gens achètent. Et ça ne change pas. Ces dernières années, à 90% du temps, ce sont toujours les mêmes poissons qu’on vend le plus.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.