“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

PARTAGER le quotidien des animaux PARTAGER le quotidien des animaux Découvrir l'anthropologie préhistorique de manière ludique

Mis à jour le 25/04/2018 à 05:16 Publié le 25/04/2018 à 05:16
Le Musée d'Anthropologie préhistorique. Ou comment apprendre en s'amusant!
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

PARTAGER le quotidien des animaux PARTAGER le quotidien des animaux Découvrir l'anthropologie préhistorique de manière ludique

Armé de sa feuille de jeux « Dans les pas du chercheur...

Armé de sa feuille de jeux « Dans les pas du chercheur... », Dylan, 8 ans, sillonne la petite salle Albert-Ier du Musée d'anthropologie préhistorique. Il doit retrouver le nom latin de trois animaux qu'il doit identifier grâce aux dessins de leur silhouette et de leurs empreintes. Un des trois nouveaux jeux imaginés par le musée pour ces vacances scolaires.

Elena Rossoni-Notter, directrice du musée, a eu l'idée de ces jeux il y a deux ans et les conçoit avec son assistante, Elodie Roger-Clément. « Pour les enfants, le musée n'était pas assez ludique. C'est très important que tout le monde, peu importe la nationalité et l'âge puisse retenir quelque chose. Les enfants ont une curiosité naturelle, une soif d'apprendre donc il faut répondre à cette attente », explique Elena Rossoni-Notter.

Les jeux, accessibles dès six ans, permettent aux enfants de visiter le musée et d'apprendre, tout en s'amusant. Identification de roches silicieuses, de dents de mammouth et d'éléphant, recherche de l'objet exposé le plus ancien, petite enquête sur les objets, squelettes et crânes… Dylan et sa grande sœur Maelia ne savent plus où donner de la tête. « Mais qu'est-ce qu'elle a sur le crâne et pourquoi elle a ça ? », s'interroge Maelia, 11 ans.

« Elle », c'est « l'Homme de Menton », identifié comme un adulte masculin depuis cent ans avant qu'en 2016, une nouvelle étude ne révèle qu'il s'agissait en fait d'une femme.

Un mammouth laineux découvert en 1799 en Russie et dont le squelette trône dans la salle Albert-Ier, fait le bonheur des plus petits. Pour eux, des feuilles de coloriage sont disponibles : mammouth ou cervidé ne demandent qu'à prendre des couleurs ! Le musée propose aussi des ateliers pédagogiques sur demande, animés par Abdelkader Moussous, docteur en paléontologie et collaborateur du musée. Il leur apprend les techniques scientifiques de fouille des archéologues grâce à des reconstitutions ou encore les techniques préhistoriques de peinture avec pigments naturels.

Une fois les jeux terminés, chaque enfant reçoit un diplôme de petit archéologue ou une affiche de mammouth.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.