“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

P2 : un podium mais pas de titre pour Richelmi

Mis à jour le 17/06/2019 à 10:28 Publié le 17/06/2019 à 10:28
Battu par une Alpine intouchable, le trio Richelmi-Tung-Aubry monte sur la 2e marche du podium manceau. Et passe donc à côté du titre mondial LM P2.

P2 : un podium mais pas de titre pour Richelmi

Il fallait finir devant.

Il fallait finir devant. Il a terminé derrière. Deuxième du classement LM P2 en compagnie de ses partenaires Ho Pin Tung et Gabriel Aubry, Stéphane Richelmi est passé à côté d’une seconde consécration suprême dans la catégorie des « petits » prototypes. Trois ans après la couronne coiffée sous le pavillon bleu Alpine, le Monégasque évoluant au sein de la structure chinoise Jackie Chan DC Racing devait impérativement battre le trio du « A fléché » Lapierre-Negraõ-Thiriet qui abordait cette super-finale avec 4 points d’avance.

« On savait que le challenge s’annonçait ardu », confie l’ambassadeur de la Principauté. « Depuis notre succès ensemble ici en 2016, je suis bien placé pour savoir que l’équipe Signatech-Alpine aligne toujours une excellente auto sur le circuit du Mans. Avec la référence Nico Lapierre au volant, la barre était placée haut. »

Seulement 7e P2 sur la grille de départ, l’Oreca 07 n°38 aura bien remonté la pente. Pas assez, toutefois, puisqu’elle conclut son périple à un tour de l’A470, intouchable ce week-end.

« Samedi, nous pensions que la piste serait plus rapide. On manquait donc un peu de perfo à cause de nos réglages un brin agressifs. Mais ça allait de mieux en mieux. Et ce matin (hier), on les talonnait à 40 secondes quand Gaby (Aubry) a crevé. »

Le mot de la fin ? Frappé au coin du bon sens. « De toute façon, Alpine était plus fort. Normal qu’ils gagnent. Le titre, on l’a perdu ailleurs, notamment à Sebring. Là, nous sommes fiers de nous. »

Stéphane Ortelli et Vincent Abril.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.