“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ordre des avocats : le bâtonnier réélu

Mis à jour le 05/11/2016 à 05:12 Publié le 05/11/2016 à 05:12
Mes Alexis Marquet (à droite), bâtonnier, Déborah Lorenzi-Martarello, secrétaire-trésorier, et Richard Mullot, syndic-rapporteur.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ordre des avocats : le bâtonnier réélu

À l'occasion de l'élection du Conseil de l'Ordre des avocats 2016-2017, Me Alexis Marquet, Me Déborah Lorenzi-Martarello et Me Richard Mullot ont été réélus par les membres du barreau de Monaco, respectivement aux fonctions de bâtonnier, secrétaire-trésorier et syndic-rapporteur.

À l'occasion de l'élection du Conseil de l'Ordre des avocats 2016-2017, Me Alexis Marquet, Me Déborah Lorenzi-Martarello et Me Richard Mullot ont été réélus par les membres du barreau de Monaco, respectivement aux fonctions de bâtonnier, secrétaire-trésorier et syndic-rapporteur.

« Le bâtonnier et son Conseil continueront à promouvoir l'ensemble des activités exercées par les avocats monégasques, lesquels interviennent dans tous les aspects de la vie quotidienne », souligne un communiqué du Conseil de l'ordre. Qui rappelle que « seuls les membres du barreau monégasque sont susceptibles d'offrir non seulement toutes les compétences en matière de Droit monégasque mais également les garanties nécessaires afin de sécuriser l'ensemble des opérations juridiques ».

Les avocats monégasques en profitent pour rappeler qu'ils jouent « un rôle prédominant dans la cité aux côtés des plus modestes auprès desquels [ils] interviennent régulièrement par l'intermédiaire de l'assistance judiciaire, des commissions d'office et des permanences de garde à vue ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.