“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Opéra : portes ouvertes sur la Wally

Mis à jour le 16/01/2016 à 05:09 Publié le 16/01/2016 à 05:09
L'occasion d'assister à une répétition.

L'occasion d'assister à une répétition. OMC

Opéra : portes ouvertes sur la Wally

Jean-Louis Grinda, directeur de l'Opéra de Monte-Carlo, n'en fait pas mystère : il veut ouvrir au plus grand nombre sa prestigieuse maison d'opéra.

Jean-Louis Grinda, directeur de l'Opéra de Monte-Carlo, n'en fait pas mystère : il veut ouvrir au plus grand nombre sa prestigieuse maison d'opéra. L'art lyrique, affirme-t-il avec raison, n'est pas réservé à une fraction de la population, à une caste de connaisseurs ou à un club fermé d'esthètes. L'art lyrique appartient à tous.

C'est dans ce but que, plusieurs fois au cours de la saison, il a organisé des opérations « portes ouvertes ». L'une d'elles a lieu cet après-midi.

Le public pourra venir assister gratuitement à une répétition grandeur nature (avec costumes, décors, chœur et orchestre) du spectacle qui sera donné à partir de jeudi prochain : la Wally. Il s'agit d'un drame d'amour qui se déroule dans un village tyrolien. Cette grande et belle œuvre est due à un compositeur italien du XIXe, Catalani. C'est dans cet opéra qu'on entend l'air célèbre Ebben, Non andro lontana. La représentation monégasque bénéficiera une fois de plus d'une affiche d'exception avec la soprano Eva-Maria Westbroek, le chef Maurizio Benini, le metteur en scène Cesare Lievi. Alors, n'hésitez pas à pousser la porte de l'opéra…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct