“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Opéra : les petits secrets d’un grand Otello

Mis à jour le 19/04/2019 à 10:19 Publié le 19/04/2019 à 10:18
Une répétition d’Otello avec Gregory Kunde et Maria Agresta. À droite, Patrice Ayrault, directeur technique, qui est allé à Athènes surveiller la fabrication des décors.

Une répétition d’Otello avec Gregory Kunde et Maria Agresta. À droite, Patrice Ayrault, directeur technique, qui est allé à Athènes surveiller la fabrication des décors. Alain Hanel OMC et DR

Opéra : les petits secrets d’un grand Otello

Pour les représentations de l’opéra de Verdi les décors, fabriqués en Grèce, comporteront un palais vénitien et... une piscine chauffée

Il y a quelques jours, trois camions sont arrivés à l’Opéra de Monte-Carlo en provenance d’Athènes. Ils ont été transportés en ferry de Grèce en Italie et ont pris ensuite la route pour la Principauté.

Ils contenaient les décors destinés à la nouvelle mise en scène de l’opéra de Verdi « Otello » qui sera proposée à partir de dimanche en la Salle Garnier.

C’est dans ces décors qu’évolueront les trois grands chanteurs que sont le ténor américain Grégory Kunde dans le rôle du général Otello, la soprano italienne Maria Agresta dans celui de sa femme Desdémone, faussement accusée d’adultère, et le baryton roumain George Petean dans celui du traître Iago.

Les décors représentent un palais vénitien. « Ils ont été fabriqués pour nous par un atelier d’Athènes, explique Patrice Ayrault, directeur technique de l’Opéra de Monte-Carlo. Ils sont en sapin et contreplaqué mais comportent également des parties métalliques, dont deux grands escaliers en fer forgé. »

Patrice Ayrault s’est rendu trois fois à Athènes, en compagnie du metteur en scène italien Alex Aguillera, afin de suivre l’évolution des travaux. Mais les décors ne se limiteront pas au palais vénitien. Il y aura aussi… une piscine. Desdémone y entrera toute habillée lors de la scène finale. « Nous serons obligés de maintenir l’eau à une température suffisante… pour que la chanteuse ne prenne pas froid, explique Patrice Ayrault ! Et il est prévu qu’au moment du baisser du rideau, on lui change rapidement ses habits pour qu’elle puisse venir saluer dans des vêtements secs. »

Autre particularité de la mise en scène : un feu sera allumé au premier acte.

« Les flammes s’élèveront à plus d’un mètre, explique le directeur technique. Cette scène a nécessité une mise au point scrupuleuse avec les pompiers pour que toutes les conditions de sécurité soient observées. » L’air, l’eau et le feu : tous les éléments sont réunis pour al réussite de cet « Otello » !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct