ON Y REVIENT. Il ranime la culture dans les vallées sinistrées

Nous l’avions rencontré en janvier 2021, quelques mois après la tempête Alex. Le jeune homme de théâtre, originaire de la Bollène-Vésubie, nourrissait le projet de ramener la culture et le spectacle vivant au coeur des vallées sinistrées. Il s’engageait notamment à recueillir contes et légendes auprès de la population. Où en est-il de ce projet de valorisation du patrimoine local?

Gaëlle Belda Publié le 12/09/2022 à 19:15, mis à jour le 12/09/2022 à 18:29
Photo DR

C’est à Lyon qu’il s’est formé au métier de costumier, avant de devenir comédien. Romain Fazi y a rencontré d’autres passionnés, avec lesquels il a même monté une compagnie. Des idées, des projets ont germé… Mais voilà, la tempête Alex, est venue tout chambouler, en même temps qu’elle a violemment balayé ses souvenirs d’enfance. 

Il est rentré chez lui, à la Bollène-Vésubie, et a revu la liste de ses priorités. Son envie d’un jour raviver les contes et légendes des vallées azuréennes, a notamment trouvé tout son sens. 

"La catastrophe et la Covid ont créé une urgence de création. On planchait déjà depuis pas mal de temps sur notre désir de rejoindre le moyen et haut-pays mais là…", confiait-il à l’époque. C’est devenu une évidence. Et si son ambition de présenter le spectacle ainsi créé dans les vallées dès l’été 2022 n’a pas pu aboutir, le dossier a quand même grandement avancé. 

Des collectes de témoignages

Breil-sur-Roya Photo Jean-François Ottonello.

Pour créer une pièce qui valorise le patrimoine local, il faut des histoires. D’authentiques récits qu’ignoreraient même les livres d’histoire. Et pour dénicher ces perles rares, rien de tel que l’échange. Les discussions au coin du zinc ou en écrasant la paille d’une vieille chaise sur un bout de trottoir. La tradition orale reste parfois plus nourrie que le plus fouillé des petits musées.

 

"Au départ, j’ai mobilisé les mairies, qui m’ont mis à disposition des lieux pour recueillir des témoignages. Mais je me suis vite rendu compte qu’il fallait aller au-devant des gens. Annoncer ma venue, m’installer et attendre qu’ils viennent me parler, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus efficace", concède Romain Fazi. A Breil-sur-Roya, mi-juin et pendant trois jours, il s’est quand même régalé d’anecdotes. Sa demi-journée à l'Ehpad a peut-être été la plus dense.

A La Bollène-Vésubie, il a aussi eu de jolis contacts. De quoi encore noircir son carnet de notes et alimenter son imagination. Les 17 et 18 septembre, il sera à Entraunes, en haut-pays niçois. Enfin, les 19, 20, 21 septembre ce sera au tour de Puget-Théniers. La cueillette n’est pas terminée! Et Legenda, comme il a été décidé de nommer le spectacle,  n’a pas fini de pousser.

Les écoles au coeur du projet

Quand Romain Fazi avait présenté son projet, à l’époque, il avait bien insisté sur l’aspect collaboratif des choses. Pas question de mener pareil projet seul. Tous les habitants y sont, de fait, associés. Et les enfants aussi… 

"Le 16 septembre, l’école de la Bollène m’ouvre ses portes. Je vais y intervenir régulièrement, en parallèle de la création du spectacle. Je vais les initier à la collecte d’informations, au travail d’écriture théâtrale, poétique, à la création." Il devrait les voir tous les deux ou trois mois, pour suivre l’avancée du travail qu’il va très vite enclencher. 

En plus de l’intérêt pédagogique de la démarche, Romain Fazi leur offre la possibilité de poser un regard avisé et aiguisé sur le futur spectacle. Et d'en saisir le sens comme l’intérêt. Les enfants pourront également diffuser le message auprès de leurs parents, de leurs grands-parents. D’autres jolies histoires pourraient émerger. De la même façon que d’autres établissements pourraient s’intéresser de près au projet.

 

Des subventions et un accompagnement

Photo Romain Fazi - DR.

Un projet qui a déjà convaincu pas mal de partenaires, en l’espace de quelques mois. Les communes de La Bollène, Puget, Entraunes, Breil ont accordé des subventions. Le parc du Mercantour, dans le cadre de la "promotion du patrimoine immatériel" apporte aussi sa pierre. Comme le Département des Alpes-Maritimes, la Région, la Drac (direction régionale des affaires culturelles) dans le cadre de son plan “France Relance” mais aussi le FDVA (Fonds pour le développement de la vie associative).

Romain Fazi n’a pas chômé. Il détaille: "Il y aussi toutes ces aides qui ne sont pas financières. On a de l’accompagnement. L’association 1732 Académie du Val d’Entraunes ou l'association Montagne et Patrimoine (AMONT) - dont l’écomusée a été détruit par la tempête - nous apportent des infos, des ouvrages. Ils vont relire notre travail, échanger avec nous et s’assurer que ce que l’on produit est bien conforme à l’histoire des vallées, à son identité." Un travail de fourmi, extrêmement précieux pour la compagnie.

La résidence d’artiste fait partie des soutiens que l’on reçoit et qui nous sont indispensables pour travailler en immersion.

"Ils vont aussi corriger les parties du récit qui seront chantées en Gavot. Cette langue alpine que j’ai découverte au fil de mes pérégrinations. Les gens des associations - et notamment Serge Goracci, enseignant-chercheur et responsable de 1732 Académie du Val d’Entraunes - ont cette compétence linguistique, que j’explore tout juste."

"Le 23 septembre, on aura une résidence de création à Breil, avec tous les membres de la compagnie. Nous sommes 8. Cela fait aussi partie des soutiens que l’on reçoit et qui sont nécessaires à notre travail. Moi, je suis chez moi ici mais ce n’est pas le cas des autres, donc il va falloir œuvrer en totale immersion." L’idée étant d’aboutir à quelque chose de sensible, de senti, de cohérent.

Une première lecture publique et des dates de spectacles

La compagnie Actiones va travailler en immersion dans les vallées. Photos DR.

Une fois passée la phase de rédaction - "J’irai écrire chez des partenaires en Bourgogne, à Bruxelles, etc." -, il faudra se frotter à un premier public. Parce qu’on ne se jette pas dans le vide sans filet, la compagnie Actiones a d’ores et déjà programmé sa première soirée de lecture. Le 14 janvier 2023, à Breil-sur-Roya, Romain Fazi donnera un avant-goût d’un spectacle qui pourrait s’ancrer durablement dans les vallées.
Et même si le travail n’aura pas encore sa forme définitive, la comédienne, la chanteuse lyrique, la conceptrice lumière, la conceptrice son, la scénographe, la costumière, l’administrative et le metteur en scène et acteur Romain Fazi seront tous réunis.

Une soirée intimiste qui va leur permettre d’ajuster encore le texte. Peut-être même le ton. 

 

 

Nice, Paris… on s’éloigne des vallées mais c’est aussi l’idée: porter le message de ses habitants, leur histoire, valoriser le patrimoine au-delà des frontières azuréennes.

L’équipe entre dans sa phase de rodage. Parce qu’après Breil, l’espace Magnan à Nice, le 12 mai 2023, recevra le premier jet du spectacle. L’Espace René-Char, à Digne également. Ce sera le 27 mai.

"Nous avons une semaine de création prévue à L’Entre-Pont à Nice pour préparer tout ça. Mais aussi une semaine au Silo, à Paris. On s’éloigne des vallées mais c’est aussi l’idée: porter le message de ses habitants, leur histoire, valoriser le patrimoine au-delà des frontières alpines, azuréennes. Et jauger un peu, en fonction des réactions du public."

C’est un travail de longue haleine, encore. Mais porté par la même force et la même passion qu’au commencement. 

 

Si vous avez envie de prendre part à l’aventure, si vous avez des histoires à raconter à Romain Fazi, des contes et des légendes à lui confier, n’hésitez pas à le contacter par mail ou via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram,Youtube).

Les dates clés de Legenda

    • Les 17 et 18 septembre, Romain Fazi sera à Entraunes, pour recueillir des témoignages. 
    • Les 19, 20, 21 septembre, ce sera au tour de Puget-Théniers.
    • Le 16 septembre, il démarre son travail avec l’école de la Bollène-Vésubie 
    • Le 23 septembre, la résidence de création démarre à Breil-sur-Roya, pour toute l’équipe.
    • Le 14 janvier 2023, à Breil-sur-Roya, première lecture publique de quelques textes du futur spectacle Legenda.
    • Le 12 mai 2023, première soirée de spectacle à l’Espace Magnan, à Nice.
    • Le 27 mai 2023, second spectacle, à L’Espace René-Char de Digne.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.