Rubriques




Se connecter à

On fait le point sur le chantier de la nouvelle bretelle de l'A8 à Beausoleil

Après la pose de la première pierre cet été, le chantier tant attendu de la nouvelle bretelle de l’A8 au niveau de l’accès de service de Beausoleil se poursuit. Trois zones sont actuellement en travaux.

Marie Cardona Publié le 23/11/2021 à 14:31, mis à jour le 23/11/2021 à 14:28
La mise en service de ce nouvel ouvrage est prévue d’ici fin 2022-début 2023. Photo Jean-Philippe Moulet / Vinci Autoroutes

Après plus de 20 ans de bataille acharnée, le chantier - qui doit permettre de désengorger les accès à Monaco pour les 47.000 travailleurs pendulaires de la Principauté - est en bonne voie.

La pose de la première pierre le 13 juillet dernier constituait déjà une première lueur d’espoir pour les habitués des bouchons. Depuis la rentrée, le chantier s’est accéléré. Actuellement, les travaux se concentrent sur trois zones stratégiques de la bretelle. On fait le point.

Zone 1: terrassement de la crête du talus

Les opérations de terrassement en contrebas à droite de l’actuelle voie d’accès à l’aire de service de Beausoleil se poursuivent. Photo Jean-Philippe Moulet/Vinci Autoroutes.

En amont de l’ouvrage, les machines s’activent pour mener à bien les opérations de terrassement en contrebas à droite de l’actuelle voie d’accès à l’aire de service de Beausoleil.

Sur ce décroché, qui formera la voie du futur échangeur de sortie, d’immenses pieux de 12 mètres de long vont être implantés à 2 mètres d’intervalle les uns des autres afin de renforcer la route. En parallèle, une paroi clouée viendra rigidifier la zone.

 

Cette phase est en cours et devrait durer jusqu’à la fin de l’année, "sauf aléa technique ou météorologique", précise-t-on chez Vinci Autoroutes.

Zone 2: élargissement de la voie de service actuelle

La deuxième zone de travaux se concentre au milieu de la future bretelle . Afin d’élargir la voie existante et de créer une voie de service pour les salariés de l’air de service et les secours, Vinci procède à une autre opération de terrassement.

"La voie existante va être élargie et remise aux normes", explique l’exploitant. Ici aussi, une paroi clouée viendra stabiliser l’ouvrage.

Fin de l’opération prévue : fin d’année 2021.

Zone 3: renfort d’un mur de soutènement existant

Un mur de soutènement existant au bord de la Grande Corniche en cours de renforcement. Photo Jean-Philippe Moulet/Vinci Autoroutes.

Depuis la rentrée, Vinci Autoroutes procède au renforcement d’un mur de soutènement existant au bord de la Grande Corniche . Un alternat a été mis en place afin de condamner une voie à la circulation pour permettre aux engins de chantier de créer une plateforme et terrasser la zone.

 

Prochaine étape: insérer de grands pieux verticaux à une quinzaine de mètres de profondeur pour renforcer et stabiliser la structure qui viendra supporter la voie élargie juste au dessus. Afin d’intégrer l’ouvrage dans le paysage, un parement "effet roche" viendra recouvrir le mur .

Un parement "effet roche" viendra recouvrir le mur de soutènement existant au bord de la Grande Corniche. Photo Jean-Philippe Moulet/Vinci Autoroutes.

Cette étape devrait durer jusqu’en février 2022, date à laquelle la zone de travaux sera retirée pour laisser place à la circulation sur deux voies à ce niveau de la Grande corniche.

Et après...

À partir du mois de janvier 2022, les travaux se concentreront sur la fin de l’ouvrage avec la création du rond-point au niveau de la Grande corniche .

Un bassin de protection des ressources en eau va également voir le jour. Cet aménagement vise à protéger les milieux aquatiques environnants contre d’éventuelles pollutions dues aux eaux de ruissellement issues de l’autoroute ou en cas de déversement accidentel. Les eaux sont captées puis dirigées vers le bassin grâce au réseau d’assainissement afin d’être traitées avant leur rejet dans le milieu naturel.

Ces travaux devraient durer trois mois, jusqu’à fin avril 2022.

Viendront ensuite le modelage de la chaussée puis une phase de levée de réserves à la livraison du chantier avant la mise en service officielle, d’ici fin 2022-début 2023, confirme Vinci Autoroutes.

Pour rappel, le montant global de cette opération est de 6,06 millions d’euros réparti comme suit:
- Réseau Escota / Vinci Autoroutes: 2,48 M€
- Principauté de Monaco: 2,145 M€
- Conseil départemental des A.-M.: 1,235 M€
- Communauté de la Riviera Française: 200.000 €

Pas de péage

Le projet ne prévoit pas d’installation de niveau péage au niveau de la nouvelle bretelle. Outre l’augmentation tarifaire annuelle qui intervient sur les péages au mois de février, Vinci Autoroutes assure qu’aucune augmentation du prix du péage de La Turbie n’est prévue dans le cadre de la construction et de la maintenance de ce nouvel ouvrage.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.