On est allé à la rencontre d'André De Muenynck, le doyen de la maquette à Beausoleil

À 85 ans, cet ancien opticien et audio-prothésiste passionné de modélisme depuis toujours continue de créer des villages réalistes et détaillés au sein du club de modélisme de Beausoleil.

Jessica Granato Publié le 16/08/2022 à 11:00, mis à jour le 16/08/2022 à 15:34
André de Muenynck et un de ses villages, construit il y a plus de 20 ans et exposé au sein du club de modélisme. J. G.

Maisons, trains électriques, églises ou mairies, André De Muenynck sait tout construire, mais en taille réduite. Armé de ses lunettes de vue et de sa patience, André fabrique des maquettes truffées de détails d’un réalisme bluffant. Dans les locaux du club de modélisme de Beausoleil, plusieurs villages de carton et de plâtre sont signés André de Muenynck.

Tout commence avec… un garage

Son envie de faire des maquettes lui est venue très jeune, à l’âge de cinq ans, grâce à son grand frère Joseph, qu’il surnomme affectueusement "Jojo". "On avait dix ans d’écart lui et moi. Il avait des petites autos Dickie Toys avec lesquelles on faisait des courses. Je me suis dit qu’il leur fallait un garage, alors je l’ai construit avec une vieille boîte. Il fallait aussi loger les personnages dans des maisons, et ainsi de suite."

Il s’est très vite passionné pour les trains électriques et, comme une suite logique, il s’est lancé dans la construction de maquettes de réseaux ferroviaires. "J’ai eu jusqu’à 300 wagons et une centaine de locomotives." André n’a jamais arrêté de fabriquer et a réussi à regrouper de nombreuses personnes autour de cette passion.

Grâce au maire de l’époque, André Vanco, et à son ami Daniel Kurz, il crée le club de modélisme de Beausoleil en 1973. "Avec des copains, on se réunissait, on montait un réseau tous ensemble et quand il était fini on faisait tourner le train." Solange de Muenynck, qui le suit depuis 18 ans, a vu son implication pour le club de modélisme au fil des années. "Il a mis toute la passion qu’il pouvait avoir dans ce club."

Tout comme ses trains, André a vécu une vie à 100 à l’heure. "Je ne peux pas rester sans rien faire. Même à 85 ans il faut que je fasse quelque chose." Solange, sa femme, s’amuse de la situation. "Mon mari, dans le salon, quand il n’a plus rien à faire, il fait les cent pas."

 

Opticien de profession à Monaco, André apprend son métier aux côtés de son père. "Ça m’a appris à être minutieux, je meulais les verres à la main au dixième de millimètre".

Et quand André n’est pas au club ou dans son cabinet d’opticien, il a toujours de quoi s’occuper grâce au club de voile, à l’association des Amitiés belges et au club Rotary de Beausoleil.

C’est avec énormément de patience et d’imagination que tous les jours André fabrique ses petites maisons. "Il nous apporte son savoir", déclare Gisèle Cortelazzi, la présidente du club de modélisme. André a toujours été une figure importante. "C’est lui qui dirige la section maquette, et nous, on est tout petit dans ce domaine à côté de lui", poursuit-elle.

Autodidacte

Le modéliste, qui se nomme ironiquement "le président du bricolage", a tout appris seul et s’est trouvé une méthode bien à lui pour rendre sa maquette la plus réaliste possible.

 

"J’utilise beaucoup de carton, et de papier, j’ai fait des moules moi-même pour mes murs de briques, toutes les montagnes sont faites avec du Nice-Matin et du plâtre. Je fais les balcons avec du fil de laiton que je soude." Solange de Muenynck le voit beaucoup travailler sur les détails de ses maisons et s’amuse de ses réflexes, "quand il finit les tuiles d’un toit, il vient me voir pour me dire combien il en a fait".

André n’est pour autant pas un collectionneur, il donne la majorité de ses maquettes à ses proches ou au club. "Si je fais une maquette, ça me fait plaisir de la construire, mais après qu’est-ce que j’en fais?"

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.