“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"On est à nouveau faits comme des rats": dans la Haute Roya, les gués n'ont pas résisté aux intempéries de vendredi

Mis à jour le 23/01/2021 à 22:20 Publié le 23/01/2021 à 20:53
À Tende, le passage à gué du Bourg Neuf est fermé.

À Tende, le passage à gué du Bourg Neuf est fermé. Photo Jean-François Ottonello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

"On est à nouveau faits comme des rats": dans la Haute Roya, les gués n'ont pas résisté aux intempéries de vendredi

De fortes pluies se sont abattues, ce vendredi soir, sur la vallée de La Roya. De nombreux passages à gué qui avaient été installés provisoirement après la tempête Alex n’ont pas résisté.

C’était l’incertitude, ce samedi matin, à Fontan. Il se murmurait que près de 67 mètres cubes d’eau par seconde seraient tombés dans la vallée de La Roya.

"On est à nouveau faits comme des rats. Il pleut une demi-journée et on se retrouve coupés du monde à nouveau", souffle Jean-Pierre Vassalo, le maire de Tende. "Ces aménagements étaient précaires, on s’y attendait. Notre objectif c’est maintenant de faire de toute urgence des installations qui soient pérennes", tempère Sébastien Olharan, le maire de Breil.

Des travaux engagés dans la journée

Entre Breil et Fontan, le passage à gué du Cairos était coupé en deux. Celui d’Ambo a mieux tenu, mais attend d’être consolidé.

Vers 14h30, quelques engins du Département ont commencé à remettre le premier passage en état, avant d’être rejoints par la bétonnière de l’entreprise Masala. Une fois le béton coulé, il faudra attendre qu’il sèche.

Du côté de Breil, plusieurs passages à gué ont été endommagés, selon la préfecture des Alpes-Maritimes, et des travaux ont été engagés pour les réparer.

À Tende, le passage à gué du Bourg Neuf demeure impropre à la circulation.

La réfection du passage à gué du Cairos entre Breil et Fontan était en cours, hier après-midi.
La réfection du passage à gué du Cairos entre Breil et Fontan était en cours, hier après-midi. Photo Jean-François Ottonello

Retour à la normale à 17 heures ce dimanche

Le convoi qui relie normalement Breil à Saint-Dalmas-de-Tende a pu partir à 12h30, mais au départ de Fontan. Même contrainte dans le sens inverse.

La SNCF a donc affrété des trains supplémentaires entre Breil et Fontan pour le week-end. Le réseau Zest a également mis des navettes en place, au départ et à l’arrivée de chaque train en gare de Fontan.

Elles desserviront Saorge et Saint-Dalmas, avec une correspondance à Saint-Dalmas pour La Brigue ou Tende.

Que ce soit pour les transports en commun ou le convoi, un retour à la normale est normalement prévu pour ce dimanche soir, à 17 heures, avec la réfection des passages à gué.

Des ponts provisoires au printemps?

Des passages à gué qui devraient, au printemps, laisser place à des ponts provisoires.

"Les gués risquent malheureusement de devoir être refaits à chaque fois avant ces ponts, qui demandent une certaine ingénierie et de la réflexion", explique Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM. "Il ne faut pas oublier que c’est la plus grosse catastrophe en matière d’infrastructures depuis la seconde Guerre mondiale, en France métropolitaine", appuie-t-elle.

Pour Philippe Oudot, le maire de Fontan, la priorité reste la remise en état de la liaison entre l’Italie et Breil.

Entre Fontan et Saint-Dalmas, l’édile estime qu’une réflexion est à mener pour passer ailleurs que dans les Gorges de Paganin, en contournant le village.

"Peut-être plusieurs tunnels, car c’est ce qui a le mieux résisté à la tempête", achève-t-il.

"On ne sait jamais si on pourra rentrer"

À Fontan, les habitants s’inquiètent, car la circulation est régulièrement perturbée dès qu’il pleut. "On hésite pour se déplacer sur Menton ou Nice, car on ne sait jamais si on pourra rentrer chez nous", explique Marc, un Fontanais.

Certains se demandent également comment les passages busés vont résister, lors des traditionnelles crues du printemps.

"Les buses ne sont pas assez nombreuses et leur diamètre est insuffisant, elles ne permettent pas un débit important, l’eau passe ainsi sur les passages et les détériore", ajoute Marc. Après la tempête Alex, malgré toute la solidarité, le moral des habitants de la vallée s’effrite.

À Tende, le passage à gué situé au bas du village, qui mène au quartier Sainte-Anne, est fermé. Les véhicules peuvent circuler par l’avenue Marius-Barucchi.

"On se sent prisonniers à la moindre pluie"

Brigitte Bresc, maire de Saorge

"J’ai peur que ça nous arrive à chaque fois qu’il va pleuvoir. Heureusement, le Département a réagi et l’entreprise Masala s’est rapidement rendue sur place. Mais il ne faut pas oublier que le traumatisme de la tempête est encore présent, la pluie a fait beaucoup de bruit. On n’a pas envie d’y retourner après ce qu’on a vécu."

"On est dans le flou concernant les travaux"

Philippe Oudot, maire de Fontan

"On se doutait qu’on allait être confrontés à ce genre de problème. Il ne faut pas que ça se reproduise à chaque fois qu’il pleut un peu fort ou quand la neige va fondre. On est un peu dans le flou par rapport aux travaux qui vont être menés, mais le Préfet doit venir faire le point jeudi. Ce samedi, le Département est intervenu rapidement."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.